8:25 - April 02, 2019
Code de l'info: 3469091
Le président brésilien Jair Bolsonaro est devenu lundi le premier chef d'Etat étranger à se rendre au Mur des Lamentations à Jérusalem en compagnie d'un Premier ministre israélien, rompant avec une longue pratique diplomatique dans les pas de l'administration Trump.
Kippa sur la tête, il s'est appuyé des deux mains sur les pierres antiques érodées par le temps, M. Netanyahu procédant de même immédiatement à sa gauche, et s'est recueilli plusieurs secondes la tête inclinée.
 
M. Bolsonaro a ensuite sacrifié à la tradition d'insérer dans les interstices du Mur un bout de papier censé porter un voeu.
 
Ce geste symbolique accompli huit jours avant des élections parlementaires israéliennes à l'issue incertaine passe largement pour servir la campagne du Premier ministre sortant.
 
Pendant des décennies, les dirigeants étrangers se sont gardés d'apparaître au côté d'un dirigeant israélien devant le Mur des Lamentations pour ne pas sembler prendre position sur des questions hautement sensibles de souveraineté.
euronews
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: