11:44 - April 08, 2019
Code de l'info: 3469134
Après des recherches d’étudiants iraniens en sciences islamiques qui se sont rendues en Bosnie-Herzégovine et 27 ans de présence en Bosnie, seuls quelques habitants de Sarajevo qui ont étudié le livre sur la "Wilayat du faqih" de l'Imam Khomeiny, sont devenus chiites.

L’Hodjat-ol-islam Muhammad Ja'far Zarean, directeur du Collège islamique de Bosnie, a déclaré : « Selon le recensement de 2009, les musulmans constituent 51 % de la population de Bosnie. Les chiites de ce pays qui sont peu nombreux, ont des centres religieux où ils organisent leurs cérémonies religieuses, et les institutions d'Ibn Sina et de Mulla Sadra à Sarajevo.

Les wahhabites sont venus en Bosnie-Herzégovine pendant la guerre entre la Serbie et la Bosnie-Herzégovine, pour empêcher l’influence de la République islamique d'Iran et la propagation du chiisme. Cette confrontation en Bosnie, nécessitait un examen attentif. Des livres islamiques ont été traduits en bosniaque mais cela était très minime par rapport aux activités des wahhabites contre le chiisme. L’Arabie saoudite est actuellement présente dans différentes villes de Bosnie, où elle a construit de grands centres d’activités.

اغلب اسلام‌گرایان بوسنی ترک و عرب‌ هستند
Parallèlement à ces activités, le chiisme dans une certaine mesure, a réussi à s’implanter en Bosnie et poursuit son mouvement. Bien entendu, les chiites d’Iran ont un autre rival qui est « le chiisme anglais », très engagé en Bosnie-Herzégovine, et qui créé des obstacles au développement de l'Islam authentique.

اغلب اسلام‌گرایان بوسنی ترک و عرب‌ هستند
Dans les villes et les villages de Bosnie, les femmes portant l’hijab étaient très rares ainsi que la participation aux prières dans les mosquées, mais après l’invasion serbe, les mosquées se sont remplies et les programmes coraniques se sont développés dans l’armée. Les minorités arabes et turques sont celles qui se tournent le plus vers l’islam ».
3796971

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: