10:29 - September 16, 2019
Code de l'info: 3470605
Les relations entre Amman et Tel-Aviv sont plus ternies que jamais alors que le monarque jordanien a dit « non » au Premier ministre israélien.
Une source jordanienne a déclaré au quotidien en ligne Rai al-Youm que la décision du Premier ministre Benjamin Netanyahu de tenir une réunion du cabinet dans la Vallée du Jourdain, près de la Jordanie, était de nature provocatrice.
 
« Pour la deuxième fois, Abdallah II a rejeté la demande de Netanyahu pour un déplacement en Jordanie. Les relations entre Amman et Tel-Aviv sont plus ternies que jamais », a-t-on appris de la même source.
 
Elle a ajouté que la Jordanie et Israël ne s’entendaient pas du tout bien à l’approche des élections israéliennes. « Netanyahu joue avec le feu et il ne fait aucun cas ni de la paix ni des principes de la Jordanie », a-t-elle indiqué.
 
En novembre 2018, le contrat gazier conclu entre Tel-Aviv et Amman n’a pas été approuvé par l’Assemblée nationale.
 
Des dizaines de Jordaniens avaient également réclamé l’annulation de l’accord à travers une manifestation à Amman.
 
La Constitution jordanienne souligne que tous les traités et accords qui affectent la trésorerie de l’État et les droits publics et privés des Jordaniens ne seront mis en œuvre qu’avec le consentement de la Chambre des députés.
 
De même, un contrat de bail vieux de 25 ans qui accordait à Israël le droit d'exploitation des terres arabes avec en perspective leur annexion a été annulé en octobre 2018.
presstv
Prénom:
Email:
* Commentaire: