8:34 - September 17, 2019
Code de l'info: 3470610
Riyad, dont les infrastructures pétrolières ont été attaquées, doit-elle suivre le chemin de Téhéran et Ankara, en commandant des missiles russes pour sa défense ? C'est l'avis du président russe, qui en a profité pour réciter un passage du Coran.
Interrogé sur la récente attaque d'infrastructures pétrolières saoudiennes, revendiquée par les  houthis yéménites, lors du sommet d'Ankara le 16 septembre, Vladimir Poutine a fait référence à la sourate 3 Al-Imran, verset 103 du livre saint de l'islam. «Je ne peux pas ne pas me souvenir des paroles du Coran : "Souvenez-vous de la miséricorde d'Allah. Allah a pacifié vos cœurs et a fait de vous des frères"», a entamé le président russe.
 
«Vous êtes frères par sa miséricorde. Et ce qui sépare les gens et débouche sur des conflits doit passer à l'arrière-plan. Il faut préserver cette proximité spirituelle au premier plan et c'est le Coran [qui dit] qu'il faut rejeter toute violence pour protéger sa famille son pays», a ensuite poursuivi Vladimir Poutine avant de préciser son point. 
 
«Il faut que les autorités saoudiennes prennent leurs responsabilités et qu'elles suivent les préceptes du Coran. Mais elles peuvent aussi acheter des systèmes antiaériens à la Russie de la même manière que l'Iran l'a déjà fait en achetant les systèmes de missiles russes S-300, et de la même manière que la Turquie l'a déjà fait en achetant les systèmes de missiles russes S-400», a-t-il ajouté provoquant les rires de Hassan Rohani et les sourires marqués de la délégation iranienne.
Prénom:
Email:
* Commentaire: