8:57 - November 13, 2019
Code de l'info: 3471093
Un dirigeant musulman de l'Inde a insisté sur le fait que le terrain que le gouvernement a l'intention de donner aux musulmans pour remplacer la mosquée détruite de Babri, devra se trouver dans la même région d'Ayodhya (district de Faizabad, Uttar Pradesh) en Inde, où se trouvait auparavant la mosquée.

Iqbal Ansari, un des principaux plaignants dans l'affaire, ainsi que plusieurs autres dirigeants musulmans locaux, ont adressé cette demande au gouvernement. 

« S'ils veulent nous donner un terrain, il devra se trouver dans la zone des 27 hectares où se trouvait la mosquée de Babri, qui est maintenant aux mains du gouvernement. Sinon, nous rejetterons cette proposition injuste », ont-ils dit.

Un religieux local, Mawlana Jalal Ashraf, évoquant la décision de la Cour suprême selon laquelle la mosquée Babri devra être donnée aux hindous et selon laquelle un terrain sera donné aux musulmans pour la construction d’une autre mosquée, il a déclaré : « Les musulmans peuvent acheter des terrains eux-mêmes s'ils le souhaitent, et n’ont pas besoin du gouvernement. Si le tribunal ou le gouvernement veulent calmer les esprits, les 2 hectares de terres qui nous seront attribués devront faire partie du même terrain de 27 hectares où se trouvait la mosquée car de nombreux tombes musulmane se trouvent dans cette zone ».

La mosquée Babri a été détruite en 1992 par un groupe de fanatiques hindous et environ 2000 personnes, la plupart musulmanes, ont été tuées lors des attaques et des conflits qui ont suivi.

3856536

Prénom:
Email:
* Commentaire: