10:59 - December 28, 2019
Code de l'info: 3471517
Alors que la plupart des statistiques indiquent une montée de l'islamophobie en Grande-Bretagne, en particulier à la veille de sa sortie de l'Union européenne, un certain nombre d'institutions, de centres et de mouvements islamiques ont pris des initiatives pendant les vacances de Noël, pour rappeler le lien céleste des religions abrahamiques.
Dans ces actes créatifs et symboliques, les musulmans tentent d'éclairer, dans la mesure du possible, la société britannique, sur la propagande négative des médias et les positions hostiles des politiciens sur l'islam.
 
Cette campagne nommée « Amour de Mohammad » consiste à offrir des fleurs accompagnées de Hadiths du Prophète (psl) dans le centre de la capitale britannique et dans plusieurs autres villes.
 
Mohammad Reza Araki, un des organisateurs de ce projet, a déclaré qu’il avait commencé en 2012 avec des dizaines de programmes dans divers pays européens et aux Etats-Unis, avec pour objectif de montrer aux sociétés occidentales, en particulier anglophones, la véritable image de l'islam, et de lutter contre l'islamophobie.
 
Un autre groupe de musulmans des centres islamiques du sud de Londres, travaille également pour aider les sans-abri et prévoit de nourrir au moins 10000 pauvres entre Noël et la Saint-Sylvestre, et d'éliminer les déchets des rues de la ville. 
 
Cette décision intervient alors qu’une enquête a montré que le nombre des sans abri avait augmenté de 23000 en Angleterre depuis 2016, avec une personne sur 200 actuellement sans-abri.
 
L'étude sur l'islamophobie à la veille du départ de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, et avec le remplacement du droit européen des droits de l'homme par le droit britannique, prévoit une hausse inquiétante de ce phénomène après le Brexit.
 
Massoud Shajara, secrétaire général de la Commission islamique britannique des droits de l'homme, a déclaré : « L'islamophobie en Grande-Bretagne, dépasse la phobie et de la peur de l'islam, et va aujourd’hui, jusqu'à la haine des musulmans. L’indifférence des politiciens face aux attaques contre les musulmans et aux lois antiterroristes, a contribué à créer des amalgames et a augmenté le nombre des attaques islamophobes », a-t-il dit. 
Prénom:
Email:
* Commentaire: