1:53 - January 08, 2020
Code de l'info: 3471640
L’organisation Imam Malik a remis des attestations aux maîtres coraniques ayant participé au séminaire de formation qu’elle a organisée la semaine dernière à Conakry.
La cérémonie a eu lieu dimanche 05 janvier 2020, à la mosquée Sultan Abdelhamid Han de Koloma. Elle a été couronnée par une conférence-débat qui avait pour thème : les effets des réseaux sociaux sur la famille musulmane, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.
 
Cette cérémonie fait suite à une formation de quatre jours organisée à l’intention de 165 maîtres coraniques et de 150 femmes musulmanes. Les deux équipes ont été outillées sur la pédagogie dans l’enseignement du coran et sur ce que doit être la famille musulmane. Selon Elhadj Mamadou Oury Diallo, le directeur du séminaire, ces formations s’inscrivent dans le cadre des objectifs de l’organisation Imam Malik, qui consistent à promouvoir l’islam en Guinée.
 
Elhadj Mamadou Oury Diallo, directeur du séminaire
 
« L’organisation Imam Malik, qui a pour mission la propagande de l’islam en Guinée, s’efforce de faire parvenir le savoir à toutes les couches sociales de notre pays. C’est dans ce cadre qu’elle a organisé ce séminaire à deux volets, pour répondre aux besoins des maîtres coraniques ainsi qu’à ceux de la femme musulmane. Environ 150 femmes et 165 maîtres coraniques ont bénéficié de cette formation dans le but du renforcement de leurs capacités dans le domaine de l’apprentissage de la lecture du saint coran. Il a été abordé durant ce séminaire, en premier volet, les aspects, la méthodologie de mémorisation du saint coran, le programme des centres de mémorisation du saint coran, les réalités de la gestion des foyers coraniques et les défis à relever », a-t-il indiqué.
 
Cheick Oumar Barry, secrétaire général de l’organisation Imam Malik
 
En remettant les attestations aux bénéficiaires de cette formation, les organisateurs ont décidé de sensibiliser les fidèles musulmans sur les effets des réseaux sociaux sur leurs familles. « Comme vous le constatez, nos enfants sont tout le temps accrochés aux téléphones et aux réseaux sociaux. Ils ont totalement oublié leurs obligations vis-à-vis de leurs parents et de leurs études. C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire de réunir les parents, les familles pour leur expliquer les dangers des réseaux sociaux. C’est vrai que les réseaux sociaux ont beaucoup d’avantages. Mais on doit les canaliser sinon on risque de perdre nos valeurs sociales. Donc c’est une façon de rappeler qu’on a des valeurs et des coutumes à respecter pour une meilleure vie dans nos familles », a souligné Cheick Oumar Barry, secrétaire général de l’organisation Imam Malik.
 
ElhadjThierno Ousmane Diallo, ministre d’Etat en charge de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat
 
Présidant cette conférence, le ministre d’Etat en charge de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat, ElhadjThierno Ousmane Diallo, a salué cette initiative de l’organisation Imam Malik, qu’il trouve salutaire. « Je pense que c’est une bonne chose. Il faudrait que les Guinéens sachent que les réseaux sociaux, c’est bien ; avoir un téléphone, c’est bien mais il faut s’en méfier parce qu’il y a un côté néfaste. Ça peut détruire ce qu’on a d’essentiel, notamment les relations sociales. Donc nous encourageons cela, et le gouvernement appuie fortement cette initiative », a dit le ministre.
 
Mamadou Tafsir Diallo, lauréat de la formation
 
De leur côté, les bénéficiaires ont exprimé leur satisfaction. C’est le cas de Mamadou Tafsir Diallo, lauréat de la formation. « Franchement, je suis très ravi d’avoir ce prix. Parce que c’est l’un des meilleurs prix qu’une personne puisse bénéficier. Être maître coranique, je pense que c’est un travail merveilleux pour tout bon musulman. En plus, effectuer une formation pour s’enquérir des méthodologies d’enseignement et d’application coranique, et avoir le premier prix, franchement c’est une fierté pour moi », a-t-il réagi.
 
Ces maîtres coraniques ont promis de restituer les connaissances acquises auprès de leurs collègues qui n’ont pas eu la chance de participer à ce séminaire de formation.
guineematin
Prénom:
Email:
* Commentaire: