8:30 - June 28, 2020
Code de l'info: 3473272
Téhéran(IQNA)-Une boulangerie de Minneapolis s’est excusée après qu’un client portant un hijab a affirmé que le personnel refusait de la servir parce qu’il n’acceptait pas son couvre-visage comme un masque conçu pour arrêter la propagation du COVID-19.
Zahur Abdiaziz a publié une vidéo sur Facebook cette semaine disant qu’elle avait été soumise à un racisme de type corona suite à l’incident de la boulangerie Marissa dans la ville.
 
La vidéo de la rencontre a commencé quand Abdiaziz s’est filmée debout à l’intérieur de la boulangerie demandant à la travailleuse derrière le comptoir pourquoi elle n’accepterait pas son hijab comme couvre-visage.
 
Le département de la santé du Minnesota recommande aux gens de porter des masques faciaux à l’intérieur des magasins pour aider à arrêter la propagation de COVID-19.
 
Donc moi qui porte ça n’est pas un masque? Voulez-vous dire que ce n’est pas un masque? Abdiaziz pouvait être entendu demander au travailleur.
 
Le travailleur a répondu: «Pas de masque facial, pas de service».
 
Quand Abdiaziz a dit que son hijab était son couvre-visage, le travailleur a répondu: « Ce n’est pas un masque facial. Nous n’acceptons pas cela. »
 
On pouvait voir l’ouvrière en train de jeter ses mains en l’air et de s’éloigner alors qu’Abdiaziz disait: «Alors tu ne vas pas me servir du pain? »
 
Abdiaziz a posté la vidéo sur Facebook en disant: « Quelqu’un, s’il vous plaît, dites-moi en quoi son masque est différent du mien? Cette dame a refusé de me vendre de la boulangerie parce que je ne porte pas le même masque qu’elle! »
 
Dans un communiqué publié mercredi, la boulangerie s’est excusée de ce qu’elle a appelé un « incident racial ».
 
« Nous sommes profondément attristés par le fait qu’un de nos employés s’adresse à quelqu’un de cette manière et refuse le service », indique le communiqué.
 
«Dans ce magasin, nous ne tolérons aucune forme de discrimination envers nos frères et sœurs musulmans.»
 
La boulangerie a déclaré qu’elle abordait le problème, mais il n’est pas encore clair si le travailleur a été ou sera sanctionné.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: