9:52 - September 19, 2020
Code de l'info: 3474173
Téhéran(IQNA)-Au royaume où leur couple princier fait toujours rêver, la venue du prince William et de son épouse Kate Middleton dans la grande mosquée de l’Est de Londres, mardi 15 septembre, a fait crépiter les flashes, vibrer les téléphones portables, mais aussi et surtout palpiter les cœurs de la communauté musulmane britannique, notamment de Whitechapel.
Fébrilement attendus par Muhammad Habibur Rahman, le président de ce phare de l’islam, chargé d’histoire, qui fut érigé en 1910, par Mohammed Mahmoud, l’imam principal des lieux, et par Dilowar Hussain Khan, le directeur adjoint, le duc et la duchesse de Cambridge ont ainsi honoré de leur présence une enceinte sacrée musulmane, au fort ancrage territorial, devenue une véritable institution au fil du temps.
 
L’héritier du trône et la future reine d’Angleterre, sensibles à l’extraordinaire dévouement dont ont fait preuve, au pic de la pandémie de Covid-19,  les fidèles de la mosquée ainsi que les membres du London Muslim Center, tenaient tout particulièrement à venir à leur rencontre pour les saluer et leur témoigner la gratitude de la famille royale.
 
Contribuer à l’effort de solidarité nationale ne fut pas un vain mot pour les musulmans de Whitechapel, lesquels, n’écoutant que ce que leur dictaient leur foi et leur conscience, furent sur tous les fronts pour venir en aide aux plus vulnérables et esseulés de leurs concitoyens. Rien ne leur aurait fait renoncer à accomplir leur devoir de croyants, pas même le plus insaisissable et contagieux des virus.
 
Elevé au rang d’Officier de l’Empire Britannique en 2019, l’imam Mohammed Mahmoud contenait difficilement son émotion à l’issue de cette visite princière mémorable, au cours de laquelle la magie de William et Kate, les deux futures têtes couronnées, a indéniablement opéré.
« La communauté musulmane, dans son ensemble, apprécie beaucoup le duc et la duchesse de Cambridge. Leur venue est une merveilleuse marque de reconnaissance envers nous, envers tous les efforts et sacrifices auxquels nous avons consenti. On y voit aussi une prise de conscience par Buckingham de nos souffrances et de notre lutte contre les discriminations, en tant que minorité», a-t-il déclaré, les yeux brillants, tandis que le couple le plus adulé du royaume s’éloignait avec une rare simplicité à l’horizon.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: