10:46 - September 21, 2020
Code de l'info: 3474205
Téhéran(IQNA)-« Madame Kermani était très brillante dans le domaine de la pensée islamique », a déclaré un professeur de l’Université de Téhéran.

Ahad Faramarz Gharamaleki, professeur à l'Université de Téhéran, a déclaré lors de la cérémonie de deuil de Madame Touba Kermani, le 19 septembre 2020, organisée au Centre de la culture et des relations islamiques, qu’elle était un modèle d’obéissance au guide et de femme musulmane et révolutionnaire. « Madame Kermani était connue pour sa bonté et sa gentillesse, et cette humilité et ses bonnes actions étaient une grande leçon pour les autres. Touba Kermani était diligente et sérieuse, faisait des efforts indescriptibles et était également très brillante dans le domaine de la pensée », a-t-il ajouté.

Zohreh Sadat Lajevardi, membre de l'Assemblée consultative islamique, a également déclaré lors de la cérémonie : « Touba Kermani n’a jamais arrêté de travailler un instant et il faut reconnaitre que son objectif n'était pas de ce monde. Les efforts de Dr Kermani, qui a consacré plusieurs décennies de sa vie à promouvoir le discours de la révolution islamique, sont louables. Elle avait de bonnes relations avec les élites scientifiques et culturelles, notamment lorsqu'elle travaillait comme conseillère culturelle en Grèce. Touba Kermani, en plus de ses grandes responsabilités sociales, n'a jamais négligé ses responsabilités dans la famille, d’épouse et de mère, et assumait toutes ses responsabilités dans tous les domaines ».

Minou Aslani, cheffe du Basidj (forces révolutionnaires) des femmes iraniennes, a déclaré : « Madame Kermani était une femme intelligente en matière de gestion et de gouvernance, et je pense qu'un groupe de réflexion doit être créé pour expliquer ses idées. Touba Kermani accordait beaucoup d'attention aux problèmes d'organisation et avait une très forte présence dans divers domaines structurels. Malgré son grand travail scientifique et académique, elle était présente partout et proposait toujours de nouvelles solutions. Dr. Kermani a essayé de créer des structures et des organisations pour approfondir la question des femmes et de la famille islamique, et cette partie de sa vie devrait être étudiée davantage. La défunte Kermani était une femme révolutionnaire et selon le Guide suprême, le troisième modèle de la femme musulmane ».

Ensieh Khazali, professeure à l'Université Al-Zahra, a déclaré : « Il m’est très difficile de parler de cette femme exemplaire et de la première femme philosophe iranienne qui défendait la vérité et la justice sans aucune concession. Mme Kermani avait une vision universelle de l'unité des musulmans et des religions du monde. Fervente adepte de l’école des Ahl al-Bayt (as), elle a toujours mis l'accent sur la défense de l'Islam. Mme Kermani était très préoccupée par la philosophie et sa généralisation, en particulier la philosophie pour enfants, en plus des questions liées aux femmes, elle s’intéressait à l'éducation et à l'éthique, et a participé à des discussions dans plusieurs forums ».

Participaient à cette cérémonie, des personnalités religieuses, scientifiques et culturelles, l’Hodjat-ol-islam Mohammadi Golpayegani, chef du bureau du Guide suprême, Masoumeh Ebtekar, vice-présidente du Conseil des femmes et des affaires familiales, Abuzar Ebrahimi-Turkman, chef de l'Organisation de la culture et des relations islamiques, Ashraf Boroujerdi, cheffe de l'Organisation nationale des documents et des bibliothèques de la République islamique d'Iran, Payam Sharghi, fils de Touba Kermani, ainsi que ses collègues à l'Organisation de la culture et des relations islamiques, l'Assemblée mondiale pour le rapprochement des écoles islamiques et au Conseil suprême de la révolution culturelle.
3924070

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: