10:37 - October 20, 2020
Code de l'info: 3474507
Téhéran(IQNA)-Le chef du Centre de dialogue interreligieux et interculturel libanais estime que la présence des religions et des éthnies dans une société est une source de bénédiction et les religions sont une richesse civilisatrice au service de l’humanité.
Seyed Ali Seyed Qasim, chef du Centre de dialogue interreligieux et interculturel libanais, suite aux restrictions imposées aux infirmières voilées d’un hôpital de Jabal, qui ont provoqué des réactions à l'Association libanaise de la santé et au ministère libanais de la Santé, dans une note à l’Agence iranienne de presse coranique (Iqna), a écrit : « Nous devons profiter de la présence des différentes religions et considérer cela comme une bonne chose. 
 
Les religions ont toujours été au service de l'humanité partout dans le monde, et ont fait la richesse d'une civilisation. Les affronts qui ont été faits aux infirmières voilées, nuisent à la coexistence pacifique, à l'unité nationale et à l'image de tolérance du Liban, et ouvre la voie aux divisions religieuses. 
 
Nous avons constaté que dans un hôpital libanais, des infirmières voilées n'ont pas été autorisées à accompagner les autres membres du personnel, ce qui à notre avis, est un acte dangereux qui donne une mauvaise image du Liban au monde. 
 
L’imam Musa Sadr, porte-drapeau du rapprochement des religions au Liban, dans son discours historique en 1975, à l'église des Capucins de Beyrouth, a déclaré que les religions étaient apparues les unes après les autres, et que Dieu les avait sauvées des différences qui divisent et leur avait appris à marcher sur le chemin de l'Islam, et des ténèbres à la lumière. 
 
La diversité est la principale raison de l'émergence d’un dialogue. Chaque source de ces religions possède une expérience, des réalisations, des recherches et des civilisations qui facilitent la coopération et les influences réciproques. 
 
La violation de la liberté de croyance et de pensée dans cet hôpital libanais, est une menace pour l'unité et la coexistence nationales, et détruit les valeurs communes des religions célestes. 
 
Nous demandons aux responsables et aux sympathisants de cette chère patrie, de condamner et de s'opposer à cette décision, afin que l'image libanaise fondée sur des civilisations et des cultures diverses, et berceau de la liberté et de la coexistence, soit préservée ».
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: