11:01 - October 31, 2020
Code de l'info: 3474615
Téhéran(IQNA)-Les cyberattaques contre les sites Web français et le boycott des produits français font partie d'une campagne menée par les musulmans du monde entier en réponse aux propos anti-islamiques du président français et à la politique du gouvernement français contre les musulmans.

Le site de l’Eurasian Times, dans un rapport de Sayed Shafiq, a évoqué les réactions mondiales à la politique anti islamiques du gouvernement français.


Citant le président français, Emmanuel Macron, l'auteur du rapport, Seyed Shafiq, a écrit que Macron avait attaqué l'islam et la communauté musulmane, accusé les musulmans français de séparatisme et décrit l'islam comme une religion en crise.


Les remarques de Macron, après qu'un enseignant a été décapité à Paris par un terroriste, et sa décision de ne pas suspendre la publication des caricatures insultant le Prophète de l'Islam (psl), ont suscité de vives réactions dans le monde musulman.


Une importante unité anti-malware sur Twitter, a déclaré qu'une cyberattaque majeure était en cours contre des sites français.

هک کردن و تحریم، پاسخ به رفتار دولت فرانسه با مسلمانان
Le boycott des produits français a été suivi dans plusieurs pays dont le Qatar, le Koweït, l'Algérie, le Soudan, la Palestine et le Maroc, et le ministère français des Affaires étrangères a appelé à la fin des sanctions et des manifestations contre la France.


Le ministère marocain des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué, que le comportement du gouvernement français et la diffusion systématique de telles images désobligeantes étaient un signe d'immaturité et que la liberté d'expression ne pouvait justifier ces attaques et ces incitations à la haine contre une religion qui compte près de 2 milliards d'adeptes dans le monde.


Les chrétiens arabes se sont joints dimanche, aux musulmans, contre les récentes attaques des responsables français à l'islam et au prophète Mohammad (psl).


« Je suis Jalal al-Shuhada et je condamne les insultes au #Prophète #Mohammad », a déclaré Jalal al-Shuhada, le présentateur principal de la chaîne d'information Al-Jazeera basée au Qatar. « Je m'abstiens de blesser les sentiments des musulmans ou de généraliser le terrorisme et de le lier à l'islam », a déclaré Ghada Owais, une autre animatrice d'Al Jazeera qui est également chrétienne. Un chrétien jordanien nommé Ayman Dababneh, a joint une photo sur twitter et a dit : « Je suis chrétien et je m'oppose à l’utilisation politique de l'islam ». Michael Ayub sur Twitter, a déclaré : « Ce qui s'est passé en France est un signe de déclin et montre qu'ils sont très éloignés des enseignements de la Bible ».


Les réactions de hauts responsables de plusieurs pays islamiques ne sont pas passées inaperçues dans ce rapport, et plusieurs pays arabes, la Turquie et le Pakistan ont condamné l'attitude de Macron envers les musulmans et l'islam, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, déclarant que le dirigeant français « avait besoin d'un examen de santé mentale ».


La question qui a reçu moins d'attention de la part du gouvernement français ces jours-ci, est celle du rôle de l'islam et des musulmans dans l'histoire de ce pays. Contrairement à l'opinion dominante dans l'esprit des responsables français et des groupes anti-islamiques de ce pays, qui ont qualifié les musulmans « d'étrangers et d'ennemis de la France », les services musulmans à la France et à son peuple, ont une place importante dans l'Histoire française. L'exemple peut-être le plus évident des services rendus par les musulmans en France, a été leur rôle pendant la Seconde Guerre mondiale et l'occupation du pays par l'Allemagne nazie, rôle mené par la Grande Mosquée de Paris et un Algérien nommé Abdel Qadir bin Ghabrit né en 1868 dans la ville de Sidi Balbas, en Algérie. Ben-Ghabrit était un chef religieux, traducteur algérien, qui travaillait pour le ministère français des Affaires étrangères et dirigeait la Grande Mosquée de Paris, qui a sauvé les Juifs et les membres de la résistance française des nazis, pendant la Seconde Guerre mondiale. Lui et ses amis ont obtenu de fausses pièces d'identité pour environ 100 Juifs afin de les présenter comme musulmans, et le nombre est passé à 500 à la fin de l'occupation française, bien que certains historiens aient avancé le chiffre de 1600. Il a également ordonné que les réfugiés juifs soient cachés dans une mosquée, et transférés à l'étranger par un groupe de résistants, et a recruté de nombreux musulmans pour rejoindre la résistance. Les efforts de Ben Ghabrit pour sauver les Juifs, sont présentés dans le film « Free Men » (2011) réalisé par Ismaël Ferroukhi.

هک کردن و تحریم، پاسخ به رفتار دولت فرانسه با مسلمانان/ آماده
Ibn Ghabrit a reçu l'Ordre de la Croix d'Honneur pour ses efforts, et a été enterré en 1954, selon al-Maliki, au nord de la mosquée de Paris.
3931259

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: