10:36 - November 04, 2020
Code de l'info: 3474668
Téhéran(IQNA)-Les experts estiment que l'élection présidentielle américaine de cette année est une bataille entre deux discours politiques nationaux et internationaux. Avec le premier slogan des États-Unis, Trump cherche à se centraliser dans le monde, tandis que Biden, avec son globalisme, cherche à résoudre les problèmes actuels.
Cette élection est importante car ses effets peuvent se prolonger pendant des années aux États-Unis, et dans les relations internationales.
 
IQNA s'est entretenu avec quatre experts en affaires internationales, sur l'impact de l'élection sur la politique intérieure et étrangère des États-Unis.
 
«Ces élections se déroulent dans le cadre d'une culture politique de plus en plus illibérale aux États-Unis qui permet en fait le choix réel dont une démocratie progressiste a besoin», a déclaré à l'IQNA les Ten East and African Studies (SOAS) de l'Université de Londres. il ne donne pas. Donald Trump est le contraire de Joe Biden - il y a peu de différences entre les deux, qui sont pour la plupart limitées et inimaginables en raison du contexte politico-culturel. Le seul espoir, ce sont les gens qui protestent actuellement, non pas en faveur d'un seul candidat, mais en faveur de la réforme réelle et structurelle de l'ensemble du système politique du pays.
جدال جهان‌گرایی بایدن و شعار اول آمریکای ترامپ
Le Professeur Arshin Adib-Moghadam de la faculté de recherches orientales et africaines de l’université SOAS de Londres a déclaré : « Ces élections se déroulent dans un cadre de plus en plus antilibérale et ne permet pas le choix réel dont une démocratie progressiste a besoin. Les gens qui protestent actuellement, non pas en faveur d'un candidat, mais en faveur d’une réforme réelle et structurelle de l'ensemble du système politique du pays, sont le seul espoir ».
 
Stephen Chan, auteur et professeur de politique internationale à la faculté de recherches orientales et africaines de l’université SOAS de Londres, se référant aux sondages, a déclaré : « De nombreuses erreurs de sondage ont été corrigées depuis les élections de 2016, et les prévisions de cette année sont probablement plus précises. Cependant, il n'y a aucune certitude que Biden gagnera.
جدال جهان‌گرایی بایدن و شعار اول آمریکای ترامپ
«Ces élections se déroulent dans le cadre d'une culture politique de plus en plus illibérale aux États-Unis qui permet en fait le choix réel dont une démocratie progressiste a besoin», a déclaré à l'IQNA les Ten East and African Studies (SOAS) de l'Université de Londres. il ne donne pas. Donald Trump est le contraire de Joe Biden - il y a peu de différences entre les deux, qui sont pour la plupart limitées et inimaginables en raison du contexte politico-culturel. Le seul espoir, ce sont les gens qui protestent actuellement, non pas en faveur d'un seul candidat, mais en faveur de la réforme réelle et structurelle de l'ensemble du système politique du pays.
 
 
"Jusqu'à présent, les sondages attendent que Biden l'emporte", a déclaré Stephen Chan, auteur et professeur de politique mondiale à la School of Oriental and African Studies (SOAS) de l'Université de Londres, se référant aux sondages. De nombreuses erreurs de sondage ont été corrigées depuis les élections de 2016, de sorte que les prévisions de cette année seront probablement plus précises. Cependant, les électeurs aux États-Unis sont actuellement dans une position très précaire et il n'y a aucune certitude que Biden gagnera. Néanmoins, Biden est susceptible de gagner.
 
Michael Aaron Rockland, professeur d'études américaines à l'Université Rutgers du New Jersey, a commenté la situation des deux candidats américains et déclaré : « Je n'ai pas une vision positive de Donald Trump. Biden va gagner. Le peuple américain, maintenant en nombre significatif, est conscient de l’échec de Trump ».
 
Robert Schmuhl, expert américain des affaires intérieures et doyen de la faculté Walter H. Annenberg-Edmund P.Joyce d’études américaines à l'Université de Notre-Dame, a déclaré : « Les statistiques sont étonnamment stables depuis le printemps. Pour l'ancien vice-président Joe Biden et le président Donald Trump, il est important de gagner dans des États importants.
 
Adib Moghaddam a déclaré : « Les différences sont apparentes. Biden est un meilleur orateur que Trump, en particulier en ce qui concerne la classe moyenne aux États-Unis. Mais les factions extrémistes, y compris les mouvements suprématistes blancs qui pourraient recourir au terrorisme pour faire avancer leur programme politique, lui résisteront. La science politique nous donne tous les outils pour comprendre le domaine de la résistance au pouvoir. Dans une génération ou deux, l'Amérique sera plus latino-américaine. La culture et la démographie seront beaucoup plus proches du sud. En ce sens, le Trumpisme représente la dernière grande bataille de l'homme blanc. De nombreux intellectuels aux États-Unis soutiennent depuis longtemps qu’il ne faut que du temps pour que cette guerre (raciale) se termine. La politique hostile américaine se poursuivra jusqu'à ce que l'Iran change ses priorités stratégiques. Je l'ai précisé dans mon livre « Qu'est-ce que l'Iran? ». L'un des principaux chapitres du livre analyse l'influence de la droite mondiale sur les relations Iran-États-Unis. Cette influence se poursuivra pendant la période Biden car elle est institutionnelle et mondiale ».
جدال جهان‌گرایی بایدن و شعار اول آمریکای ترامپ
Steven Chan a déclaré : « Sous le président Biden, les dispositions du plan de soins de santé d’Obama seront certainement réutilisées et nous aurons un discours plus modéré dans la politique intérieure. En politique étrangère, cela dépend du choix du ministre des Affaires étrangères. Quelqu'un comme John Kerry a pu parvenir à un accord sur les questions nucléaires avec l'Iran. Si Trump reste président, il n'y aura pas de changement sur le front iranien, mais une plus grande probabilité de troubles civils. Ce sera une société complètement divisée avec beaucoup de violences étroitement liées à la politique.
 
Rockland a évoqué la question des relations internationales américaines et a déclaré : « Si Biden gagne, comme ce fut le cas dans l'administration d’Obama, les États-Unis reviendront à leurs obligations internationales. La seule façon de fonctionner dans notre monde globalisé, est de se connecter avec d'autres pays. Nous rejoindrons les accords de Paris sur le climat, nous soutiendrons à nouveau l'Organisation mondiale de la santé, nous rejoindrons le Traité du Pacifique et nous essaierons de revenir à l'accord avec l'Iran établi par le gouvernement précédent.  Si Biden gagne, les États-Unis et l'Iran retourneront à la table des négociations et chercheront à remettre sur la table l'accord sur le nucléaire du secrétaire d'État John Kerry dans l'administration Obama, et les autres pays. Les sanctions seront réduites ou levées ».
 
Schmohl a souligné les différences fondamentales entre la possible administration de Biden et Trump, et déclaré : « L'approche de Joe Biden en matière de gouvernement, d'affaires nationales et internationales sera complètement différente de celle de Donald Trump. L'expérience de Biden à Washington - 36 ans au Sénat et huit ans en tant que vice-président - signifie qu'il sait comment travailler avec le Congrès (Sénat et Chambre des représentants) et tous les départements exécutifs, alors que Trump est en guerre avec sa propre administration depuis qu'il est président. En tant que président, Biden travaillera avec les alliés européens et autres pour résoudre les problèmes internationaux. En revanche, Donald Trump poursuivra la politique « America First » et l'approche unilatérale des Etats-Unis dans le monde ».
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: