8:30 - January 12, 2021
Code de l'info: 3475421
Téhéran(IQNA)-Les responsables de la sécurité israéliens ont exprimé leur inquiétude face à l'escalade de la situation qui pourrait être incontrôlable en Cisjordanie, à la lumière des attaques continues des colons et des forces d’occupation contre les citoyens palestiniens.

Ce lundi, la radio hébreu officielle Kan a cité des responsables disant que «les colons coupent des essieux, brûlent des pneus, attaquent des policiers, jettent des pierres et d'autres choses, et infligent de plus en plus de dégâts aux voitures palestiniennes, alors que les colons atteignent les points de friction et font des provocations». 

La radio a indiqué que des colons juifs étaient impliqués dans plus de 370 incidents violents en Cisjordanie au cours de l'année écoulée, dont 42 incidents contre la police et les soldats israéliens.

206 incidents ont été classés comme des crimes dans le contexte de l'extrémisme national, y compris des attaques contre des Palestiniens, des jets de pierres et le vandalisme sur leurs biens.

La radio a souligné que depuis la mort du colon Uhovia Sandak, dans le centre de la Cisjordanie, il y a 3 semaines, après avoir été poursuivi par la police, 60 faits de violence ont été commis, la plupart contre des résidents palestiniens.

Les services de sécurité ont averti les dirigeants politiques que le silence et la timide condamnation d'éminentes personnalités de droite conduiraient à une dégradation de la situation.

Le journal hébreu "Haaretz" publié aujourd'hui, lundi, a cité des sources de sécurité israéliennes que les manifestants contre la mort de Sandak, en particulier les "garçons des collines", sont encouragés par la rhétorique extrémiste qui légitime le terrorisme et la violence contre les Palestiniens.

palinfo

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: