10:17 - January 19, 2021
Code de l'info: 3475488
Téhéran(IQNA)-Abbas Khamehyar, attaché culturel iranien à Beyrouth, a poursuivi ses rencontres et ses entretiens avec les chefs religieux chrétiens libanais, à l'occasion du Nouvel An.

Lors de sa première rencontre avec le cardinal Issam Darwish, chef chrétien catholique romain de Bekaa et Zahla, et président du Comité épiscopal pour le dialogue entre l'islam et le christianisme au Liban, Khamehyar a présenté un rapport sur les efforts des services culturels iraniens pour approfondir le dialogue et renforcer la coexistence entre les religions. Le cardinal Darwish a appelé à un dialogue entre l'islam et le christianisme, entre les universitaires et les chefs religieux des églises libanaises, et les intellectuels musulmans iraniens, dans le but de soutenir la diversité religieuse et culturelle.

Le cardinal Issam Darwish, dirigeant des chrétiens catholiques romains de Bekaa et Zahla au Liban, lors d'une réunion avec le conseiller culturel iranien à Beyrouth, a déclaré que la coexistence pacifique des religions divines était une nécessité pour l'humanité face au rejet des religions, et pour la propagation de la paix et de l'amitié.

Le cardinal Darwish a également présenté les activités culturelles, sociales et religieuses de l'Église catholique romaine, dans la région de Bekaa.

همزیستی ادیان ضرورتی براى مواجهه با دين‌انكارى است

Khamehyar qui a rencontré le cardinal Elias Rahal, cardinal catholique romain de la région de Baalbek, a déclaré que cette réunion était une occasion pour présenter le soutien de l'Iran aux peuples libres dans le monde, et la diversité religieuse de la région, et a invité le cardinal Rahal à venir en Iran, pour se rendre compte de la situation des chrétiens.

Le cardinal Rahal a salué le soutien de l’Iran à la diversité religieuse et le soutien de la République islamique d'Iran aux chrétiens, qualifiant l’Iran de « modèle pour les autres pays ». Il a également considéré la résistance comme une cause de fierté pour le peuple libanais et d'autres nations de la région, et a condamné l’assassinat par les tyrans de notre époque, de Qassem Soleimani.

La réunion suivante était celle de l’attaché culturel iranien avec le cardinal Hanna Rahma, évêque abyssin des maronites de Baalbek et Deir al-Ahmar, qui a rejeté les affirmations des médias selon lesquelles la République islamique d'Iran s'ingérerait dans les affaires intérieures du Liban et d'autres pays de la région.

Khamehyar, déclarant que l'Iran n'a pas hésité à défendre les nations de la région et la stabilité de leur pays, depuis la victoire de la révolution islamique, a déclaré : « Notre pays, s'appuyant sur la règle de bon voisinage et de respect mutuel, a établi de bonnes relations avec les pays arabes et islamiques, nous condamnons l’occupation des sionistes, les ingérences américaines dans les affaires des pays de la région, et le pillage de leurs ressources naturelles.

Il a ajouté : « L'Iran a également essayé d'empêcher le Liban d'entrer dans des conflits régionaux, ne s'est jamais ingéré dans les affaires intérieures du Liban et ne le fera pas, et a toujours souhaité la stabilité et la sécurité dans ce pays. Le président et d'autres hauts responsables iraniens se sont précipités à la rescousse après l'explosion dans le port de Beyrouth, et le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, est venu au Liban pour une réunion officielle et pour annoncer que notre pays était prêt à fournir toute l’assistance nécessaire au Liban ».

Le cardinal Rahmeh a exprimé sa satisfaction suite à cette réunion, a appelé à la poursuite des pourparlers afin de résoudre les malentendus, et a salué les déclarations du conseiller culturel iranien et souhaité le succès au peuple d’Iran.

Ces rencontres se sont terminées avec le don de livres sur la situation des chrétiens en Iran, et l'histoire de la civilisation et de l'art de notre pays.

همزیستی ادیان ضرورتی براى مواجهه با دين‌انكارى است
3948493

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: