8:40 - May 14, 2021
Code de l'info: 3476681
Téhéran(IQNA)-L'Institut Minhaj Al-Quran du Pakistan peut être un modèle pour les spécialistes coraniques iraniens, avec ses dizaines de représentations dans 100 pays, la formation d'érudits coraniques et la publication de centaines d'ouvrages d'interprétation et de traduction du Coran en différentes langues.

Cependant, l'attention portée à la recherche coranique menée en Iran, doit être accrue et une coopération avec les institutions iraniennes peut contribuer à l'enrichissement des activités coraniques dans les deux pays.


Le vice-ministre du secteur Coran et Etrat du ministère de la Culture et de l'Orientation islamique a tenu une réunion virtuelle sur "L'analyse des interprétations contemporaines du Coran au Pakistan", dans le cadre de la première exposition virtuelle du Saint Coran, le 25 avril 2021.

موسسه «منهاج القرآن» پاکستان نمونه موفق یک نهاد بین المللی قرآنی / لزوم توجه به تحقیقات قرآن‌پژوهان ایرانی
Le webinaire était animé par Mahmoud Vaezi, conseiller international auprès du ministère de la Culture et de l'Orientation islamique, avec la participation du Dr Hassan Mohieddin Qaderi, président du Conseil suprême de l'Institut international d'études coraniques au Pakistan, et du Dr Yahya Jahangiri, rédacteur en chef de la revue d’études interdisciplinaires « Kowsar ».


Hassan Mohieddin Ghaderi, fils du fondateur de Minhajat al-Quran, a déclaré à propos des activités de cet institut : « Chaque mot du Coran a une apparence et un fond. Nous avons une narration selon laquelle le Coran a été révélé en sept lettres et que chaque lettre du Coran a une apparence et un fond que Ali (AS) connait. Les sciences du Coran sont innombrables et personne d'autre que Dieu ne peut les compter.

Les savants du Coran, à chaque siècle, ont découvert un des aspects de ces sciences. L'Institut Minhajat al-Quran créé en 1987, a donné jusqu'à présent 7 000 conférences sur des sujets coraniques. Le centre travaille au Pakistan et dans le monde entier, et a établi un centre de propagande islamique à Lahore.

Il a également établi des bureaux dans différentes villes du Pakistan, formé des enseignants coraniques et établi divers cercles d'interprétation, de connaissance et d'enseignement des sciences coraniques. Cheikh ol islam Tahir Qaderi, fondateur de cet institut, a écrit de nombreux livres dont 50 sur les sciences coraniques, l'interprétation et la traduction du Coran, et la science des principes. Son travail le plus important est l'encyclopédie thématique du Coran qui compte 8 volumes.

موسسه «منهاج القرآن» پاکستان نمونه موفق یک نهاد بین المللی قرآنی / لزوم توجه به تحقیقات قرآن‌پژوهان ایرانی

Il a également écrit plusieurs recueils de hadiths prophétiques sur le Coran, une traduction du Coran "Irfan al-Qur'an" en ourdou, traduite et publiée en anglais sous le titre "Le Glorieux Coran". Cet ouvrage est une traduction cohérente et conforme aux exigences de l'époque, qui a été traduite en anglais, norvégien, finlandais, grec, sindhi et pachto.

Il a aussi écrit un commentaire en arabe en 18 volumes, puis un commentaire pédagogique en 7 volumes, et un commentaire intitulé « Minhajat al-Quran » en un seul volume, qui est un excellent travail en termes d'exactitude scientifique. Il a également écrit un livre sur la philosophie des syllabes, qui explique la philosophie des lettres coraniques, des livres sur les principes d'interprétation comme « Al-Furqan Fi Uloom Al-Quran », le miracle du Coran et l'Encyclopédie thématique du Coran en 8 volumes, qui comprend 50 000 sujets coraniques différents. Nous avons à l'Institut Minhaj, une université islamique où nous formons des spécialistes en sciences coraniques dans le domaine de l'interprétation, de la traduction, de la jurisprudence et de la récitation.

Nous avons des cours au niveau du doctorat, sur le style de traduction et d'interprétation du cheikh al-Islam et d'autres commentateurs. Nous serions très heureux de coopérer avec l’Iran. Le Coran et l'amour des Ahl al-Bayt (as) peuvent être un terrain d'entente pour nos activités. Cheikh al-Islam aime les lecteurs coraniques iraniens. Nous essayerons d’augmenter nos activités de recherche sur les œuvres coraniques iraniennes mais cela nécessite la traduction des œuvres d'auteurs iraniens et la traduction des œuvres en ourdou, en persan ».

موسسه «منهاج القرآن» پاکستان نمونه موفق یک نهاد بین المللی قرآنی / لزوم توجه به تحقیقات قرآن‌پژوهان ایرانی
Le Dr Yahya Jahangiri a déclaré : « L'Institut Minhaj est une institution réputée de recherches coraniques dans le monde islamique. L'institut a 100 succursales en Europe et aux États-Unis, et ses méthodes de recherche coranique et de propagande peuvent être un modèle pour les institutions iraniennes au niveau international.

Aujourd'hui, le Pakistan est un des principaux pays dans le domaine de la recherche coranique. Mais le problème est que cet institut a une approche plus promotionnelle qu’académique, et c'est le problème de la plupart des instituts coraniques dans le monde. Aujourd'hui, les orientalistes ont fait des travaux sérieux dans le domaine du Coran, mais une étude et une critique de leurs travaux sont nécessaires.

L'existence d'une longue histoire et de points communs culturels, géographiques, historiques et même linguistiques entre l'Iran et le Pakistan, a créé de grandes capacités de coopération entre les deux pays. Nous avons peu d'activités conjointes entre l'Institut Minhaj et les institutions iraniennes.

Minhaj a publié beaucoup de livres dans différentes langues, mais aucun en persan. Les travaux d'érudits iraniens comme l’Allameh Ayatollah Javadi et l’Ayatollah Maaref ont reçu peu d'attention. De plus, au Pakistan, nous avons des salafistes et des soufis qui interprètent le Coran selon leurs propres méthodes, et sont parfois en conflit les uns avec les autres.

موسسه «منهاج القرآن» پاکستان نمونه موفق یک نهاد بین المللی قرآنی / لزوم توجه به تحقیقات قرآن‌پژوهان ایرانی

Comment l'Institut Minhaj agit-il avec ces divergences de points de vue ? Agit-il avec eux ou est-il indépendant ? Veut-il propager les idées d'une personne ou d'un mouvement particulier, ou tient-il compte de tous les points de vue ? Le dernier point est qu'en tant que directeur chargé des études islamiques interdisciplinaires, je ressens un manque d'études interdisciplinaires dans les recherches de l'Institut Minhaj ».

3970461

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: