9:11 - June 10, 2021
Code de l'info: 3476974
Téhéran(IQNA)-La communauté musulmane du Manitoba est en émoi après que quatre membres d'une famille musulmane de London ont été tués et qu'un enfant de 9 ans est hospitalisé à la suite de ce que la police appelle une attaque motivée par la haine.

Un homme de 20 ans a été accusé lundi de quatre chefs d'accusation de meurtre au premier degré et d'un chef d'accusation de tentative de meurtre après avoir renversé une famille avec son véhicule. Trois adultes et un adolescent ont été tués, et un enfant se remet de blessures graves, mais non mortelles, selon la police de London.

Les preuves montrent que l'attaque était planifiée et préméditée, et qu'elle découlait du mépris de l'accusé pour la foi de la famille, selon la police de London.

Le vice-président de l’Association islamique du Manitoba, Cheikh Ould Moulay, indique que la communauté est sous le choc.

Les dernières semaines ont été très chargées en émotions. Quand on voit ce qui s'est passé au Moyen-Orient dernièrement, on se dit que c’est loin. Lorsqu'on a entendu ce qui s’est passé à Kamloops, en Colombie-Britannique avec la découverte de corps de 215 enfants, on s'est dit que c'est de l'histoire. Mais ce qui s'est passé à London, c'est ici et maintenant. Alors c'est le choc général.

La directrice générale de l'Association des services sociaux islamiques, Shahina Siddiqui, affirme pour sa part avoir été en contact avec certains membres de la communauté musulmane de London, qui lui ont dit que la famille était très admirée dans la communauté.

La famille attaquée était originaire du Pakistan, selon Shahina Siddiqui, qui est d'autant plus triste après l'attaque que c'est aussi son pays d'origine.

La police de London indique qu'aucune accusation de terrorisme n'a encore été portée contre l’homme de 20 ans, mais la police poursuit son enquête, et d'autres accusations pourraient être portées si des preuves sont présentées.

La vice-présidente de l'Association musulmane du Manitoba, Tasneem Vali, estime que ces accusations seraient un pas dans la bonne direction.

Un signal d’alarme
Après la fusillade de la mosquée de Québec en 2017, les associations islamiques du Manitoba ont pu conseiller les mosquées locales et la communauté musulmane sur la façon d'assurer leur sécurité lors des rassemblements, affirme Shahina Siddiqui.

Par contre, la famille de London a été attaquée alors qu'elle se promenait.

Que dit-on aux membres de notre communauté? De s'enfermer chez eux? Vous ne pouvez pas faire ça, affirme Mme Siddiqui.

Depuis l'attentat à la mosquée au Québec, nous avons aussi entendu parler d'attaques contre des femmes musulmanes en Alberta parce qu'elles portaient un voile, ajoute Cheikh Ould Moulay. À Winnipeg, une jeune fille a été insultée à cause de son accoutrement. Je crois qu'en tant que société, si on ne condamne pas avec fermeté des gestes qui semblent anodins, tout devient permis.

Tasneem Vali affirme qu’elle craint maintenant pour sa sécurité, puisque l'attaque de London était ciblée et que, dans son cas et celui de sa fille, on voit qu'elles sont musulmanes, car elles portent un hijab.

Shahina Siddiqui s’inquiète également du fait que les femmes musulmanes peuvent être des cibles plus faciles.

Les deux femmes soulignent que l'islamophobie existe au pays et que tous les Canadiens doivent s'y opposer.

C'est un signal d'alarme. Nous devons prêter attention à ce qui arrive aux musulmans chaque jour de leur vie, dit Mme Siddiqui. Elle rappelle qu’elle est souvent témoin d’insultes racistes adressées aux personnes musulmanes qui marchent dans la rue.

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman, a présenté ses condoléances à la communauté musulmane sur Twitter, lundi après-midi. Il reconnaît que l'islamophobie continue d'exister au Canada et qu'elle a des conséquences mortelles.

L'enseigne Winnipeg à La Fourche a été mise en veilleuse lundi soir en signe de soutien à la communauté musulmane locale, ainsi qu'aux musulmans du Canada, a déclaré le maire sur Twitter.

La communauté musulmane du Manitoba organise une veillée aux chandelles jeudi à 20 h, à la grande mosquée de Winnipeg située sur la rue Waverley.

radio-canada

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: