12:05 - June 12, 2021
Code de l'info: 3476991
Téhéran(IQNA)-Les musulmans et surtout les deuxièmes et troisièmes générations qui vivent dans les sociétés occidentales, ont essayé d'éliminer les stéréotypes communs et erronés sur les adeptes de l'islam, et certains d'entre eux pour cela, ont choisi le domaine de la science et de la technologie.

Selon l’Agence iranienne de presse coranique (IQNA), lorsqu'il s'agit de technologie et d'inventions, l’attention se tourne vers les inventeurs, les scientifiques et les entreprises occidentales, leurs services et leurs efforts pour améliorer la vie de leurs semblables.

D'un autre côté, il existe un point de vue sur le rôle des musulmans dans le domaine de la technologie et des inventions dans différents secteurs, selon lequel les musulmans ont prospéré seulement à l'âge d'or de l'islam (du VIIIe au XIIIe siècle et des travaux scientifiques, économiques et culturels dans les pays islamiques.

En d'autres termes, l'opinion dominante est que les musulmans dans le monde d'aujourd'hui, sont seulement des consommateurs de la technologie occidentale. Il y a plusieurs raisons à ce stéréotype. La révolution industrielle de l'Occident, la colonisation française et anglaise dans les pays à prédominance musulmane du Moyen-Orient et d'Afrique, le retard culturel et scientifique des pays islamiques pour des raisons plus philosophiques, ont entraîné un retard scientifique des pays musulmans au cours des siècles passés. La question est de savoir, à l'heure où l'islamophobie et la phobie de l’Orient se développent dans le monde, si les musulmans peuvent se manifester dans les divers domaines de la science et de la technologie ?

Le marché musulman mondial est une des plus importants des économies émergentes du monde, avec une valeur de 1,8 billion de dollars, et devrait croître en moyenne de 5,8% au cours des cinq prochaines années, selon le Standard Dinar. L'un des domaines dans lesquels les musulmans ont essayé de se faire une place est celui des startups. Les Startups islamiques financés par des fonds d'investissement à haut risque de Singapour, des États du Golfe et de Malaisie, ont trouvé leur place sur le marché mondial, et ont créé un environnement favorable pour de jeunes entrepreneurs qui ont créé des entreprises qui se développent au-delà des frontières et élargissent le marché musulman mondial. Les entrepreneurs musulmans jouent un rôle important dans les économies régionales émergentes, de la Silicon Valley à Istanbul, Dubaï, Kuala Lumpur, Bangalore, Singapour, Jakarta, Londres, Berlin, New York, Casablanca et des dizaines de villes et communautés nouvellement créées. La Silicon Valley qui a des dizaines de milliers de musulmans à tous les niveaux technologiques et des startups, en plus de milliards de bénéfices, présente des entrepreneurs et des élites dans tous ces domaines.

iGrow en est un exemple dans le domaine de l'agriculture et de la technologie. Cette startup agricole est l'une des startups mondiales les plus connues parmi les startups musulmanes, et l'une des meilleures entreprises du Disrupt 100 (liste des startups les plus performantes). iGrow a été fondée en 2015, par les ingénieurs Muhaimin Iqbal, Andreas Senjaya et Jim Oklahoma à Jakarta, en Indonésie, avec un investissement de 125 000 $. iGrow aide les agriculteurs à faible revenu à cultiver des produits biologiques dans le monde entier. La startup met en relation des agriculteurs, des propriétaires fonciers et des sponsors agricoles pour effectuer différentes cultures et les vendre à des acheteurs.

Des recherches menées par les Nations Unies, indiquent que les terres agricoles mondiales doivent doubler au cours des 40 prochaines années pour répondre aux besoins alimentaires de la population mondiale. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé que les besoins alimentaires mondiaux augmenteraient de 70 % et que la population mondiale augmenterait de 2,3 milliards d'ici 2050. L'importance de ce programme est claire du fait que dans des pays comme l'Indonésie, il y a des millions d'hectares de terres inutilisées et des millions d'agriculteurs qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, alors que les besoins en produits agricoles augmentent de jour en jour.

À ce jour, le programme a réussi à employer plus de 7500 agriculteurs sur plus de 2500 hectares de terres agricoles, sur le seul marché indonésien, et à offrir des récoltes de bonne qualité. De plus, igrow est devenu une source de revenus pour les agriculteurs, les propriétaires terriens et les investisseurs. Le capital agricole est collecté auprès de la population urbaine à partir du site Web. Les investisseurs peuvent utiliser Farmville (une application centrée sur la ferme) sur ce site Web, pour voir leurs fermes se développer. Après la récolte, ils distribuent les bénéfices aux investisseurs et aux agriculteurs. Par exemple, grâce à la seule culture de l'arachide dont ils ont récolté 1600 tonnes, 24 % de revenus annuel ont été donnés aux investisseurs agricoles qui ont réinvesti 99% de ces revenus dans les mêmes startups. Ces deux cas montrent qu'à une époque où l'islamophobie est en hausse, et où les musulmans sont présentés comme les principaux ennemis par certains politiciens occidentaux qui n'arrivent pas à tenir leurs promesses, les musulmans et le marché islamique mondial peuvent non seulement, éliminer les stéréotypes liés à la science et au savoir chez les musulmans, mais aussi corriger l'ignorance et la méconnaissance de l'islam chez les Occidentaux. Ces entrepreneurs musulmans mondiaux peuvent briller bien plus que la petite minorité d'extrémistes qui font l'actualité, et un écosystème mondial peut émerger avec des dizaines de milliers d'entrepreneurs musulmans soucieux des progrès et de la prospérité de la société humaine.

3973663

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: