10:05 - July 28, 2021
Code de l'info: 3477489
Téhéran(IQNA)-« Dans le domaine de l’autonomisation des femmes chef de familles, des réunions ont été organisées avec les ONG en vue de créer des emplois pour ces femmes, particulièrement dans le marketing virtuel », a déclaré l’adjointe du président iranien dans les affaires féminines.

Masoumeh Ebtekar, vice-présidente chargée des affaires féminines et familiales, dans son discours d'ouverture du webinaire conjoint Iran-Indonésie sur l'autonomisation des femmes chefs de famille, a déclaré : « L'Iran et l'Indonésie ont une longue histoire de coopération dans les domaines de l'économie et de la culture. Nous espérons que cette coopération dans le domaine des femmes chefs de famille, accroîtra ces relations. Dans le domaine de l'autonomisation des femmes chefs de famille, selon le paragraphe 80 de l'article 80 du Sixième Plan, un personnel pour les femmes chefs de famille a été formé avec des représentants de diverses organisations, pour fournir des programmes d’autonomisation des femmes chefs de famille. Des réunions ont été organisées avec des organisations non gouvernementales, dans le but de créer des emplois, plus particulièrement dans le marketing virtuel. Plusieurs réunions ont eu lieu jusqu'à présent, sur la base du mémorandum conjoint entre les deux pays, en 2018, pour soutenir les femmes et les enfants, prévenir les comportements criminels dans le cyberespace, et fournir la formation nécessaire aux personnes dans ce domaine. Les deux pays ont échangé des expériences dans le domaine de la coopération dans le domaine des villes « amies des enfants » dans le but de créer une ville favorable aux familles, de protéger les droits des enfants, des mères et des familles, de maintenir la sécurité, de faciliter la communication pour les enfants, et de rendre l'espace plus sain pour eux.

اهمیت بازاریابی مجازی و کارآفرینی برای بانوان سرپرست خانوار / تبادل تجربیات ایران و اندونزی در زمینه توانمندسازی زنان

Avec la coopération du ministère des Coopératives, du Travail et du Bien-être social et du Jihad universitaire dans tout le pays, les femmes ont été identifiées et contactées pour des emplois à domicile, en fonction de leurs compétences ».

La ministre indonésienne de l'autonomisation des femmes et de la protection de l'enfance, Gusti Ayu Bintang Darmawati, a salué les activités de la vice-présidente iranienne aux affaires féminines et familiales, et les efforts de l'Iran pour autonomiser les femmes chefs de famille.

Soulignant l'importance des échanges d'expériences entre l'Iran et l'Indonésie, dans le domaine de l'autonomisation des femmes et de la protection de l'enfance, elle a appelé au développement de ces relations et au renforcement des consultations entre les responsables et les experts des deux pays, dans ce domaine.

La ministre indonésienne de l'autonomisation des femmes et de la protection de l'enfance, faisant référence à l'épidémie de Corona qui met en danger l'économie des ménages, en particulier l'économie des femmes chefs de famille, a annoncé l'élargissement du soutien du gouvernement indonésien à ce groupe, et a déclaré : « Le soutien économique aux femmes, en particulier aux femmes chefs de famille, est une question importante pour le gouvernement indonésien, et le président a confié des missions et des pouvoirs spéciaux au ministère de l'Autonomisation des femmes et de la Protection de l'enfance, dans ce domaine. Ces femmes ont besoin d'un soutien dans tous les domaines, y compris la formation professionnelle et la gestion de la vie, la moitié de ces femmes sont soutenues par des agences gouvernementales telles que le « Welfare and Relief Committee », et d'autres sont soutenues par des ONG ».

ابتکار

Leni Razalin, vice-ministre indonésienne de l'autonomisation des femmes et de la protection des enfants, a déclaré : « En Indonésie, divers projets ont été lancés pour autonomiser les femmes et les enfants à la fois dans les secteurs économiques et sociaux. En plus des villes, ces projets ont été menés en milieu rural, dans les domaines de commercialisation de produits manufacturés, de subventions et de prêts ».

Christina Augustin, directrice de la technologie et de la croissance économique au ministère indonésien des coopératives et des microentreprises, a déclaré : « Notre objectif est que le gouvernement indonésien aide les femmes chefs de famille en termes de technologie et d'industrie. Le ministère indonésien des coopératives et des microentreprises travaille avec les femmes chefs de famille, dans divers domaines, pour développer des entreprises à domicile ».

اهمیت بازاریابی مجازی و کارآفرینی برای بانوان سرپرست خانوار / تبادل تجربیات ایران و اندونزی در زمینه توانمندسازی زنان

Mohammad Sadegh Bijandi, vice-président du Djihad universitaire, a assisté à la deuxième partie du webinaire sur la coopération avec les OSC (Organisations de la société civile) dans le domaine des politiques et des solutions, et a déclaré : « En Iran, les organisations non gouvernementales ont des responsabilités et chacune de ces organisations en fonction de leurs capacités, aident le gouvernement au niveau national et régional. En fait, le gouvernement a le rôle de décideur et les organisations non gouvernementales ont le rôle d'aider le gouvernement. Il existe un programme global pour l'emploi en Iran, mis en œuvre par le gouvernement. L'un des projets est le développement du travail à domicile, avec la coopération du Djihad universitaire, pour l'autonomisation des femmes chefs de famille. Dans ce projet, quatre groupes sont concernés dont les femmes chefs de famille. Certaines de ces femmes sont encouragées à créer leur propre entreprise ».

Leila Falahati, directrice générale des affaires internationales de la vice-présidente aux affaires féminines et familiales, a déclaré : « Lors de cette réunion, nous avons examiné l'autonomisation des femmes dans les secteurs gouvernementaux et non gouvernementaux. L'approche des deux pays est une volonté de passer d'une approche de soutien à l'autonomisation. En Iran, ce travail est effectué avec la coopération de divers ministères. Dans le contexte de l'épidémie de Corona, il est nécessaire de prêter attention à l'autonomisation numérique et en ligne ».

Le webinaire a été suivi d'une table ronde sur les politiques gouvernementales d'autonomisation des femmes chefs de famille, avec Susan Bastani, vice-présidente des études stratégiques aux affaires féminines et familiales, qui a déclaré que l’Iran avait environ 3,5 millions de femmes chefs de famille, veuves, divorcées, devenues chefs de famille en raison de l'invalidité de leur mari ou du chômage, et les femmes qui travaillent à leur compte.

3986668

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: