12:09 - July 31, 2021
Code de l'info: 3477519
Téhéran(IQNA)-La nomination du régime sioniste en tant que membre observateur de l'Union africaine a provoqué des réactions dans plusieurs pays.

Dans une lettre à Moussa Faki, chef de la Commission de l'Union africaine, Ismail Haniyeh, chef du bureau politique du Mouvement de résistance islamique (Hamas), a demandé à Moussa Faki de revenir sur cette décision qui est un coup au peuple palestinien et à toutes les nations africaines qui aident le peuple palestinien.

Affirmant que cette décision ne reflète pas la véritable position historique de l'Union africaine sur la question palestinienne, il a déclaré que le mouvement Hamas condamnait cette décision et la considérait comme contraire aux valeurs et aux principes de l'Union africaine.

Haniyeh a souligné que cette décision porterait un coup sévère au peuple palestinien et à son droit légitime de se débarrasser de l'occupation israélienne, qu’il était nécessaire que la Commission de l'Union africaine travaille avec les pays amis et les organisations internationales et régionales, et soutienne les revendications légitimes du peuple palestinien. Il a également appelé à la fin de la colonisation et de la confiscation des terres palestiniennes, et a dénoncé les crimes du régime sioniste et ses agressions constantes.

D'autre part, la République de Namibie a protesté contre la nomination d'Israël en tant que membre observateur de l'Union africaine. Selon l'Agence de presse anatolienne, le ministère namibien des Relations internationales et de la Coopération a déclaré dans un communiqué, que le gouvernement était profondément préoccupé par cette décision contraire aux objectifs et aux principes de l'Union africaine. Dans sa déclaration, le gouvernement namibien a réitéré sa solidarité et son soutien au peuple palestinien, contre les occupants israéliens.

Selon Al Jazeera, l'Afrique du Sud a également réagi à l'adhésion d'Israël à l'Union africaine, condamnant fermement cette décision unilatérale.

Le ministère sud-africain des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que le gouvernement était choqué par cette décision, injuste et illégale, que la Commission de l'Union africaine avait pris cette décision sans consulter les membres de l'Union et qu’il était incompréhensible que la Commission de l'Union africaine récompense le régime sioniste qui réprime brutalement et ouvertement les Palestiniens ! « L'Afrique du Sud estime qu'Israël ne devrait pas être un membre observateur de l'Union africaine tant qu'il ne sera pas disposé à négocier sans conditions préalables », indique le communiqué.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré, jeudi dernier, dans un communiqué, que l'ambassadeur d'Israël dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, avait soumis ses lettres de créance à l'Union africaine en tant que membre observateur.

Le régime israélien avait auparavant servi en tant qu'observateur à l'Organisation de l'Unité africaine, mais après sa dissolution en 2002, et sa transformation en Union africaine, ses efforts pour rester membre observateur étaient restés infructueux.

3987321

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: