10:19 - September 06, 2021
Code de l'info: 3477910
Téhéran(IQNA)-Des personnalités et groupes politiques et religieux libanais et iraniens ont présenté leurs condoléances après le décès del'ayatollah Abdel-Amir Qabalan, mettant l'accent sur le rôle qu'il a joué dans le renforcement de l'unité islamique.

Dans des messages séparés, des personnalités et des groupes politiques et religieux, libanais et iraniens, ont exprimé leurs condoléances à la suite du décès du Cheikh Abdul Amir Qablan, Président de l'Assemblée islamique suprême chiite libanaise et responsable du bureau religieux du mouvement Amal, et ont souligné son rôle dans le renforcement de l'unité islamique et son aide à la résistance et à la cause palestinienne.

Dans un message, Nabih Berri, Président du Parlement libanais, a exprimé ses condoléances à tout le peuple libanais, en particulier à tous les musulmans.

Seyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah libanais, a également envoyé un message de condoléances à l'occasion du décès du Cheikh Abdul Amir Qablan, et a déclaré que le Cheikh Qablan était un fervent partisan de la résistance au Liban, fidèle à la voie de l'imam Musa Sadr et un ardent défenseur de la cause palestinienne et des droits légitimes du peuple palestinien et de sa courageuse résistance.

Le Premier ministre du gouvernement libanais pour la promotion des affaires libanaises, Hassan Diab, a également souligné dans un communiqué : « Le Liban a perdu l'un des principaux défenseurs du dialogue, de la modération, de la coexistence et de l'unité.

Saad Al-Hariri a souligné dans un message : « La mort de l'Allameh cheikh Abd al-Amir, ancien président de l'Assemblée islamique suprême des chiites libanais, tourne une page dans l’histoire des chefs spirituels nationaux qui ont consacré leur vie à servir le Liban et l'unité de ses enfants ».

Le Conseil des universitaires de Beyrouth a souligné dans un communiqué : « Nous avons perdu un symbole de coexistence, d'unité de l'islam et de nationalisme, une figure humble qui a passé sa vie avec les pauvres et partagé leur douleur et leurs souffrances. Nous avons perdu un père spirituel et bienveillant, et un fidèle ami de l'Imam Musa Sadr ».

Ali Hassan Khalil, membre du parlement libanais, a écrit dans un tweet : « Aujourd'hui, avec beaucoup de regret et d'émotion, nous avons perdu un grand compagnon de l'imam Musa Sadr qui a passé sa vie au service de la patrie et de la résistance ».

Le mouvement Hamas a également exprimé ses condoléances et déclaré : « L’allameh Qablan était un défenseur de la cause palestinienne et du peuple palestinien, il a défendu la vérité et les droits des Palestiniens de récupérer leurs terres et de défendre leurs valeurs ».

Abbas Khameh Yar, conseiller culturel de la République islamique d'Iran au Liban, a déclaré dans une interview à la radio : « Le cheikh Qablan était une figure nationale de premier plan, un partisan du dialogue entre l'islam et le christianisme, un membre de l'Association pour le rapprochement des écoles, et un partisan des opprimés et de la cause palestinienne ».

L’Hodjat ol-islam Hamid Shahriari, secrétaire général de l'Assemblée mondiale pour le rapprochement des écoles islamiques, a envoyé un message de condoléances dans lequel il a déclaré : « Qablan a passé sa vie à défendre la légitimité de la voie de Dieu et à combattre les ennemis de la religion de Dieu, en particulier les sionistes usurpateurs. Avec le soutien des Ayatollah Khoei, Hakim et Sadr, il a rendu de précieux et nombreux services aux centres d’enseignement chiites dans le domaine de la formation d'étudiants vertueux et de la publication de livres de valeur. Son ferme soutien à l'Intifada du peuple palestinien opprimé restera toujours dans la mémoire des combattants pour la vérité ».

L'Ayatollah Sistani, l'autorité religieuse suprême des chiites irakiens, a envoyé un message de condoléances, et a demandé à Dieu d'accorder la patience à sa famille et de le joindre aux Ahl-ul-bayt (as).

3995173

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: