10:40 - September 15, 2021
Code de l'info: 3478015
Téhéran(IQNA)-La mosquée Al-Saghir d’Haïfa, symbole de la résistance aux occupants sionistes depuis l'occupation de la ville en 1948, est désormais exposée au nouveau plan de destruction des occupants pour faire disparaitre les symboles et les sites islamiques dans les territoires occupés de 1948.

La mosquée Al-Saghir a été construite par Al-Zahir Omar, dirigeant palestinien, en 1761, et est un des plus anciens dons islamiques de Haïfa. La mosquée a été détruite et des dizaines d'hectares de terres confisquées, et les autorités sionistes l'ont fermée en 1948.

Ce qui reste de la mosquée et des monuments historiques affiliés aux dons islamiques d’Haïfa, forment les racines arabes et palestiniennes de cette ville, exposée à la cupidité du régime sioniste depuis le jour de la Nakba (occupation de la Palestine), qui empêche que les Palestiniens et les institutions liées aux affaires des dons puissent la protéger et la restaurer.

Ces bâtiments ont été confisqués par le régime sioniste pour ses projets commerciaux et économiques. La Petite Mosquée, qui a été confisquée par la loi sur la propriété dans les années 1970, risque également d'être complètement détruite.

La municipalité de Haïfa a présenté un plan de construction de tours commerciales et résidentielles d'une hauteur de 27 étages avec 4 sous-sols, autour de la mosquée Saghir et sur des terrains qui appartenaient à l'origine, à la mosquée.

Arwa Suytat, membre du comité des dons, a déclaré à Al Jazeera que ce projet temporairement suspendu grâce aux efforts du comité chargé des dons, comprend la construction d'hôtels, de bureaux commerciaux et de 258 unités résidentielles. Il a ajouté : « Les fouilles autour de la mosquée, sont également dangereuses et ce projet coupera toute connexion des sites islamiques et arabes, avec les propriétés palestiniennes dans d'Al-Tahta à Haïfa ».

Cheikh Fouad Abu Qumir, responsable du centre des dons d’Haïfa, a déclaré qu'après que la mosquée Al-Jarina à Haïfa, a été retirée d'un accord de vente à une société commerciale sioniste en 2008, la mosquée Al-Saghir est devenue la cible d'Israël qui a aussi confisqué la mosquée Hadj Abdullah Abu Abu Yunis, dans le quartier d'Al-Halisa, transformée en synagogue.

« Les autorités israéliennes essaient d'isoler la mosquée qui est entouré par les bâtiments et les tours du régime d'occupation et un complexe de tribunaux et de grandes compagnies d'assurance et d'investissement juives.

Le comité d'indépendance de Haïfa a réussi ces dernières années, à annuler un certain nombre de faux accords conclus par les responsables du régime d'occupation avec des courtiers, pour saisir les biens et les dons islamiques, et les vendre à des sociétés juives.

3997242

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: