7:54 - October 17, 2021
Code de l'info: 3478377
Téhéran(IQNA)-Les autorités d’occupation israéliennes s’efforcent d’empêcher des dizaines de familles juives de la secte orthodoxe antisioniste «Lev Tahor» («cœur pur» en français, ndlr) de fuir vers l’Iran où elles avaient demandé l’asile, ont rapporté les médias israéliens.
«Israël et les États-Unis tentent d’empêcher les membres d’une secte ultra-orthodoxe de s’installer en Iran, craignant qu’ils ne soient utilisés comme monnaie d’échange par Téhéran», a rapporté «Times of Israel», notant que le groupe a demandé l’asile politique en 2018.
 
Des documents ont été présentés devant un tribunal fédéral américain en 2019 montrant que les dirigeants de la communauté hassidique avaient demandé l’asile en Iran.
 
A en croire les médias israéliens, ils auraient prêté allégeance au Leader de la Révolution islamique, sayed Ali Khamenei.
 
Selon le site «Ynet», des inquiétudes grandissaient quant au fait que des centaines de membres du groupe, principalement basés au Guatemala, pourraient tenter de s’installer en Iran après que des dizaines de familles aient été repérées à l’aéroport du Guatemala, apparemment en route pour le Kurdistan.
 
Le rapport indique que leurs proches ont contacté le «ministère israélien des Affaires étrangères» et le «ministère de la Justice» et leur ont demandé de contacter d’urgence leurs homologues guatémaltèques pour empêcher les familles de partir.
 
Selon certaines informations, les autorités guatémaltèques ont détenu un certain nombre de membres du groupe qui ont la nationalité américaine.
 
«L’accord Shalit ressemblera à un jeu d’enfant à côté de cela», ont déclaré les proches, faisant référence à l’accord sur la libération des prisonniers palestiniens de 2011 dans lequel «Israël» a libéré 1.027 prisonniers palestiniens en échange du soldat israélien qui était détenu par le Hamas Gilad Shalit.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: