9:55 - October 27, 2021
Code de l'info: 3478505
Téhéran(IQNA)-Mohammad Zahedi, chef du Conseil chiite et imam de la prière du vendredi de Kandahar, qui dirigeait la prière lors de l'attaque de daesh contre la mosquée de la ville, le 15 octobre 2021, s’est dit inquiet pour la sécurité des chiites dans le pays.
Mohammad Zahedi a déclaré : « Les talibans n'avaient pas suffisamment d'expérience pour établir la sécurité dans le pays, mais ils se sont engagés à renforcer les mesures de sécurité pour empêcher de telles attaques, et ont annoncé qu'ils augmenteraient le nombre des agents de renseignement et des services de sécurité. Le but principal de ces attaques est de déclencher une guerre entre sunnites et chiites, et de montrer que daesh existe encore ».
 
Hussein Nouri Shoorparai, représentant de l'Ayatollah Sistani en Afghanistan, qui a dirigé les prières du vendredi à Kandahar, pendant neuf ans, a également souligné l'union entre les adeptes des différentes écoles qui existe dans le pays, et qu'une telle guerre était improbable.
 
Il a accusé Israël et les puissances occidentales d’être responsables des attaques de daesh et déclaré que non seulement les chiites, mais aussi les sunnites, étaient préoccupés par ces attaques.
 
Se référant à sa rencontre avec le gouverneur de Balkh, il a déclaré : « Lors de cette réunion, nous avons souligné l'importance de créer une commission pour identifier les terroristes qui se sont évadés de prison et se font passer pour des talibans ».
 
Il a également appelé les talibans à maintenir le statut de la religion chiite en tant que religion officielle et à former un gouvernement inclusif.
 
Bridad Rezaei, professeur du centre d’enseignement islamique, soulignant la nécessité d'une union complète entre chiites et sunnites en Afghanistan, a déclaré : « Les ennemis de l'islam sont contre cette unité et recourent à tous les moyens pour diviser et déclencher une guerre ».
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: