7:29 - December 01, 2021
Code de l'info: 3478922
Téhéran(IQNA)-Le ministère jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné mardi 30 novembre les déclarations provocatrices et injustifiées du ministre des Affaires religieuses du gouvernement d'occupation israélien contre la bienheureuse mosquée Al-Aqsa.
"Ces déclarations sont condamnées et rejetées et constituent une grave violation de la situation historique et juridique de la mosquée Al-Aqsa bénie", a déclaré le porte-parole officiel du ministère, Haitham Abu Al-Ful, a déclaré, dans un communiqué de presse.

Le porte-parole officiel a mis en garde contre les conséquences des déclarations israéliennes qui alimentent le conflit et qui alimenteraient l'extrémisme.

Il a souligné que la mosquée bénie d'Al-Aqsa, avec toute sa superficie de 144 dunums, est un lieu de culte exclusivement réservé aux musulmans.

Il a souligné que "le Département des Waqfs pour Jérusalem et des affaires de la mosquée bénie Al-Aqsa, en Jordanie, est l'organe juridique qui a la compétence exclusive pour gérer toutes les affaires du Haram Al-Charif (la superficie sainte de la mosquée bénie) et pour en réglementer l'entrée et la sortie".

Le ministre du gouvernement d'occupation israélien, Matan Kahane, a déclaré lors d'un rituel religieux à l'entrée de la mosquée Al-Aqsa qu'il "se tient à l'entrée du plus vieux lieu du peuple d'Israël", faisant ses appels religieux à précipiter la construction du prétendu « Temple ».

Le ministre, accompagné d'extrémistes juifs, a allumé la deuxième bougie de la « Fête juive des lumières » à l'entrée de la mosquée Al-Aqsa.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: