Hashim Safi al-Din :
8:42 - January 13, 2022
Code de l'info: 3479403
Téhéran(IQNA)-Un haut responsable du mouvement de résistance libanais du Hezbollah a fustigé l'Arabie saoudite pour ingérence dans les affaires intérieures du Liban, exhortant le royaume à cesser « d'intimider » les pays de la région.

Hashim Safi al-Din, chef du Conseil exécutif du mouvement de résistance libanais du Hezbollah, s'exprimait lors d'une conférence pour des personnalités de l'opposition saoudienne à la mémoire du défunt religieux chiite cheikh Nimr Baqir al-Nimr dans la banlieue sud de Beyrouth le 12 janvier 2022 .

"Pour ceux qui s'intéressent aux relations avec l'Arabie saoudite, nous [annonçons que nous] voulons que l'Arabie saoudite arrête la politique d'intimidation des nations", a déclaré mercredi Hashim Safi al-Din, chef du Conseil exécutif du Hezbollah, notant que Riyad « s'ingère de manière flagrante dans notre pays et nous lui demandons de ne pas inciter les Libanais les uns contre les autres ».

"L'Arabie saoudite est tenue de cesser de nuire à notre pays", a ajouté Safi al-Din.

"Je dis à l'Amérique, à l'Occident et à l'Arabie saoudite que vous n'avez pas encore connu la nature de cette résistance, la force de son peuple et sa foi."

Il a également déclaré que la désignation du Hezbollah comme groupe terroriste est une « agression » que le groupe rejette fermement.

"Nous voulons que le monde sache que quiconque cible la résistance avec un mot doit entendre la réponse."

Safi al-Din a fait ces remarques lors d'une conférence pour des personnalités de l'opposition saoudienne à la mémoire du défunt religieux chiite cheikh Nimr Baqir al-Nimr dans la banlieue sud de Beyrouth.

Lors de la conférence, il a souligné le soutien du mouvement à l'opposition dans la péninsule arabique, notant que « faire entendre la voix ne signifie pas ingérence en Arabie saoudite », mais c'est plutôt un acte de défense des opprimés.

Cheikh Nimr a été exécuté en janvier 2016, ce qui a provoqué un tollé mondial contre la répression de l'Arabie saoudite contre les minorités, en particulier les musulmans chiites qui représentent plus de 20 % de la population du royaume.

4028250

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: