12:07 - January 26, 2022
Code de l'info: 3479551
Téhéran(IQNA)-Une professeure iranienne pense que la mondialisation et le capitalisme sont les défis les plus importants auxquels les femmes musulmanes sont confrontées dans les pays occidentaux.

Dans un webinaire sur "Les femmes et les familles musulmanes en Occident" en anglais, organisé en collaboration avec l'Agence de presse IQNA, la Direction générale de la coopération culturelle et des Iraniens à l'étranger, l'Organisation de la culture et des relations islamiques, et l'Université Al-Zahra, Afsaneh Tavassoli, professeure agrégée d'études sur les femmes et la famille, à la Faculté des sciences sociales et économiques de l’Université Al-Zahra, a déclaré que les femmes et les familles musulmanes des pays occidentaux étaient confrontées à de nombreux défis. 

« Le premier défi pour les femmes musulmanes en Occident est le voile. En Occident, l’hijab signifie priver les femmes de leur liberté, alors que le voile islamique signifie protéger les femmes du mal. Nous devons répondre à la question sur le rôle de l'habillement islamique et de l’hijab, dans la situation des femmes dans les sociétés occidentales. Les discriminations religieuses sont un autre défi auquel sont confrontées les femmes musulmanes en Occident. Dans l'emploi, elles sont exposées à diverses formes de discriminations raciales et religieuses. Le troisième défi est le mariage car trouver un conjoint convenable et fonder une famille n'est pas facile pour les musulmanes vivant en Occident, qui selon la loi islamique, ne peuvent pas épouser un non-musulman. Les enseignements que les femmes musulmanes reçoivent dans les écoles ou les universités, peuvent entrer en conflit avec leurs croyances religieuses, et il n'est pas facile pour une femme musulmane, de cacher sa beauté ou d'éviter de parler aux hommes en travaillant. en 2012, les athlètes musulmanes voilées avaient attiré l'attention des médias parce que leur port du hijab les distinguait des autres athlètes olympiques. Depuis lors, plusieurs sociétés de sport sont entrées dans le secteur bien avant que Nike ne produise le hijab professionnel. Il y a eu différentes réactions aux vêtements de sport pour femmes musulmanes. Certaines femmes musulmanes qui voulaient se couvrir les cheveux ont félicité Nike pour cette initiative, et certaines ont accusé l'entreprise d’encourager la soumission des femmes. Quand on parle de la marque Nike et des femmes musulmanes, nous parlons en quelque sorte, de l'utilisation des femmes musulmanes dans la publicité. La mondialisation et le capitalisme exploitent les femmes musulmanes, et je pense que c'est un défi très profond. Les défis du passé étaient extérieurs, mais les défis actuels sont à la fois extérieurs et intérieurs, et signifie une confrontation idéologique avec la mondialisation et le capitalisme ».

Les discours de Seyedeh Om Forouheh Naghavi, chercheure et conférencière, et fondatrice de l'organisation "Labik Ya Zahra (as)" à Londres, et d’Hakimeh Sagha Birya, professeure à la Faculté d’études islamiques de l’université de Téhéran, seront publiés par l’Agence iranienne de presse coranique (Iqna) et présentés au public.

4030671

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: