11:15 - January 26, 2022
Code de l'info: 3479552
Téhéran(IQNA)-Le gouvernement d'occupation sioniste a élaboré un nouveau plan pour évacuer le village de Khan al-Ahmar, à l'est de Jérusalem, et déplacer de force ses habitants au cours de la période à venir.

Le plan, qui a été révélé par la chaîne hébraïque 12, prévoit l'évacuation de Khan al-Ahmar, et la reconstruction ultérieure du village dans un endroit adjacent, à environ 300 mètres du site d'origine du village, et le transfert des résidents.

Le rapport de presse indiquait que le nouveau plan était de discuter dans les couloirs de l'armée d'occupation et du Conseil de sécurité nationale du bureau du Premier ministre israélien, Naftali Bennett.

Il a expliqué que les ministres du gouvernement voteraient, lors d'une prochaine session du cabinet, sur le nouveau plan d'évacuation de Khan al-Ahmar et de déplacement de ses habitants.

Le nouveau plan précède l'audience de la Cour suprême israélienne, prévue le 6 mars prochain, pour examiner la demande du gouvernement d'occupation de reporter l'expulsion et le déplacement des habitants du village de Khan al-Ahmar.

Les autorités d'occupation prétendent que le village de Khan al-Ahmar est construit sur ce qu'on appelle des "terres domaniales", et qu'il a été construit sans permis.

Le 29 septembre, la Cour suprême sioniste a accepté de reporter de six mois supplémentaires la déportation et l'expulsion des habitants du village de Khan al-Ahmar, compte tenu de la pression continue de la communauté internationale et de l'affirmation de la Cour pénale internationale selon laquelle la déportation équivalait à un «crime de guerre».

Le village de Khan al-Ahmar est entouré d'un certain nombre de colonies et est situé sur les terres ciblées par l'occupation israélienne pour mettre en œuvre son projet de colonie « E1 ».

Environ 200 Palestiniens vivent dans le village, dont 53% sont des enfants et 95% sont des réfugiés enregistrés auprès de l'UNRWA, et il comprend une école desservant 170 élèves, de plusieurs endroits de la région.

En mai 2018, les autorités d'occupation ont décidé de démolir le village et de déplacer ses habitants, mais cela a échoué en raison de leur fermeté légendaire, et la Cour pénale internationale a rendu une décision contre la démolition.

Le processus de déplacement et de démolition des habitants du village de Khan al-Ahmar ouvrirait la voie à la mise en place de projets de colonisation isolant Jérusalem de ses environs et divisant la Cisjordanie en deux parties.

palinfo

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: