8:32 - February 04, 2022
Code de l'info: 3479645
Téhéran(IQNA)-Le principal groupe d'opposition de Bahreïn discrédite un accord de sécurité signé entre le royaume et le régime israélien.

La Société islamique nationale al-Wefaq a fait cette remarque dans un communiqué jeudi concernant le récent accord qui ouvrirait la voie à une "coopération en matière de renseignement et de formation militaire" entre le régime d'occupation et Manama, a rapporté le site d'information en langue arabe Bahrain Mirror, cité par PressTV.

L’accord manque de toute légitimité, a-t-il déclaré, affirmant que le régime Al Khalifah au pouvoir à Bahreïn « n’a aucun mandat populaire » pour conclure de tels accords avec le régime israélien.

Al-Wefaq a également dénoncé un voyage effectué la veille sur l'île par le ministre des Affaires militaires du régime d'occupation, Benny Gantz.

Le régime au pouvoir à Bahreïn a refusé d'informer à l'avance la nation de "la visite du ministre israélien de la guerre" afin d'éviter le ressentiment et les protestations qu'elle susciterait, note le communiqué.

Bahreïn était l'un des États de la région qui a normalisé ses relations avec le régime israélien via les soi-disant «accords d'Abraham» négociés par Washington en août 2020.

Depuis lors, l'île a été témoin de manifestations quasi quotidiennes contre de telles détentes, qui, selon les opposants, ouvrent la voie à l'ingérence du régime israélien dans la région du golfe Persique.

Al-Wefaq a déclaré que le régime au pouvoir sur l'île se faisait plaisir auprès du régime israélien afin de se consolider face à "l'aggravation de la crise" dans ses relations avec le peuple bahreïni.

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: