Le Hadj, une occasion pour dénoncer le pacte d’Abraham

11:50 - June 15, 2022
Code de l'info: 3481036
Téhéran(IQNA)-Un expert iranien des relations internationales a estimé nécessaire de bénéficier de l’occasion du Hadj pour expliquer que les accords d’Abraham n’étaient qu’une union entre quelques tribus et un gouvernement illégitime, ajoutant que par là nous serons bientôt témoin du déclin de ce pacte.

Dans une interview accordée à l’Agence iranienne de presse coranique (IQNA), Gholamreza Kahlaki, chercheur et expert en relations internationales, a déclaré à propos des capacités du Hadj et de l'Union islamique : « Les relations internationales sont très différentes de la politique internationale. La politique internationale est une série de relations entre États, mais les relations internationales sont le théâtre de relations entre les nations, et dans ces relations, de grandes communautés humaines, comme la marche d'Arbaïn et le Hadj, sont importantes pour l'échange de discours ».

Se référant aux points de vue du guide suprême de la révolution sur la nouvelle civilisation islamique et sa relation avec les capacités du Hadj, Gholamreza Kahlaki a déclaré : « La nouvelle civilisation islamique se forme autour d'un alignement des objectifs de la communauté musulmane internationale. Dans le Hadj, la communauté musulmane internationale se rassemble et un discours monothéiste dominant se forme autour duquel tout le monde gravite ».

Concernant l'opportunité unique du Hadj pour expliquer et dénoncer la véritable nature du « Pacte de paix d'Abraham » et les révélations en coulisses sur le processus de normalisation des relations entre certains pays arabes et le régime sioniste, Kahlaki a déclaré : « Dans les alliances de ce genre, il doit y avoir une convergence des éléments intérieurs de cette alliance, mais vous ne vous lierez jamais d'amitié avec un voleur qui convoite votre propriété, car cela est intrinsèquement incompatible avec le principe de l'alliance. Le pacte d’Abraham, dans sa nature, est en contradiction avec les réalités. Les Arabes musulmans ne pourront jamais se ranger du côté du régime sioniste. Selon les versets coraniques, les musulmans ne peuvent entrer dans le cadre conceptuel des juifs radicaux, représentés par les sionistes aujourd'hui. Le troisième problème est que les Arabes et Israël qui se définissent comme « ensemble » en fonction des circonstances actuelles, sont fondamentalement deux ennemis. La survie et la poursuite de la relation et de l'accord entre les deux parties ne seront pas très stables, et cette faible alliance est déjà en train de s'effondrer. D'autre part, ce système a un fondement intellectuel selon lequel la démocratie libérale et le système libéral occidental sont sous hégémonie américaine, or maintenant, selon l'élite américaine, nous sommes entrés dans la période post-hégémonique américaine. Par conséquent, avec le déclin de l'hégémonie américaine, il n'est pas possible de maintenir l'alliance arabo-israélienne à long terme, et de telles alliances sont faibles de nature, et vouées à l'échec. Les développements régionaux, en revanche, indiquent une croissance des courants rivaux, comme le courant de la résistance qui est devenu un courant efficace sur la scène internationale et a éclipsé ces faibles alliances. Dans cette situation, si la véritable nature de ces alliances est expliquée à la communauté musulmane internationale, dans des événements comme le Hadj, nous comprendrons que les relations entre les Arabes et Israël ne sont pas au service de la communauté musulmane, et que cette une alliance est une alliance entre une succession de tribus et un gouvernement illégitime. Si les gens savent cela, nous aurons de grands espoirs que les déclarations du Guide suprême de la Révolution sur le déclin et la disparition des sionistes dans les 25 prochaines années, se réaliseront, et pour cela, il est nécessaire de présenter à l’Ummah, les faiblesses du régime sioniste ».

4064024

Tags: Hadj ، régime sioniste ، ، ، ، ،
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* :