Nasrallah :

Il y a 40 ans l'Imam Khomeini a pris une décision historique importante

0:01 - August 20, 2022
Code de l'info: 3481742
Téhéran(IQNA)-Le secrétaire général du Hezbollah a évoqué, dans un discours dédié à la Résistance à Janta, la présence des Gardiens de la Révolution islamique dans le sud du Liban, une allusion particulièrement significative alors que l'échéance fixée par Nasrallah dans l'accord de Karish approche le 1er septembre.

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a prononcé un discours, vendredi 19 août, lors de la cérémonie de pose de la première pierre du site touristique de Janta, dans la Békaa.

"Au commencement, on ne savait pas où se terminerait l'offensive du régime sioniste contre le Liban, et toutes les possibilités étaient sur la table. Il était possible que l'offensive s'étende à d'autres régions du Liban, et il était même possible que Damas soit attaquée et assiégée. En 1982, l'Imam Khomeini (que son âme repose en paix) a pris une décision historique importante et a envoyé les premières troupes en Syrie et une délégation militaire de haut rang composée de commandants de l'armée et de gardiens de la révolution à Damas où ils ont rencontré le président syrien de l'époque, Hafez Assad, et consulté les dirigeants politiques et les responsables de l'armée syrienne", a déclaré Nasrallah en référence à la situation au Liban en 1982.

Il a ajouté que "le village de Janta a été choisi parce que celui-ci a été la première zone où une force des gardiens de la révolution iranienne a entraîné des combattants au Liban. L'Iran se battait sur un front de plusieurs milliers de kilomètres, mais l'imam Khomeyni a décidé d'envoyer des chefs militaires en Syrie et au Liban pour les aider contre les sionistes. Seyyed Abbas al-Moussawi fut le premier à s'inscrire dans le cadre de la formation organisée par les gardiens de la révolution islamique. Les camps d'entraînement à Janta et dans les environs ont été bombardés à plusieurs reprises par les "Israéliens". Lors du bombardement israélien de Janta, des membres des gardiens de la révolution islamique sont tombés en martyrs, et le sang des martyrs libanais s'est mêlé à celui des martyrs iraniens".

"Depuis des années, nous achetons de grandes parcelles de terrain autour des camps, ce site touristique sera construit sur des bases légales. Nous aspirons à ce que le site de Janta promeuve à la fois le tourisme religieux et l'attraction touristique", a déclaré le secrétaire général du Hezbollah.

Seyyed Hassan Nasrallah a ensuite présenté ses félicitations et ses condoléances à la famille du leader martyr Ibrahim al-Nabulsi et à ses compagnons, ainsi qu'aux familles de tous les martyrs tués ces jours-ci en Palestine. "Nous vivons votre douleur, votre tristesse et votre fierté, nous misons sur vous pour continuer la lutte jusqu'à la victoire", a-t-il ajouté.

Dans une autre partie de son discours, Nasrallah a souligné que "la question des frontières maritimes, de Karish, du pétrole, du gaz et des droits des Libanais n'a aucun lien avec l'accord sur le nucléaire iranien. Que l'accord soit conclu ou non, si le médiateur américain accorde à l'État libanais ce qu'il demande, le calme sera maintenu. Dans le cas contraire, la situation s'aggravera. Nous gardons un œil sur le médiateur américain qui, jusqu'à présent, n'a fait que perdre son temps. Il ne lui reste plus beaucoup de temps. Même si le monde entier signe l'accord nucléaire avec l'Iran, si le Liban n'obtient pas ses droits à exploiter ses ressources en hydrocarbures, nous irons vers l'escalade.
presstv

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha