France : quand les réseaux sociaux vous encouragent à porter des vêtements religieux à l’école

8:36 - September 30, 2022
Code de l'info: 3482192
Téhéran(IQNA)-Une note du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation alerte sur la situation de certains lycées, c’est ce qu’indique Le Parisien.

Sur les réseaux sociaux TikTok et Twitter, des comptes anonymes accusés « d’entrisme salafo-frériste » encouragent les élèves à prier et porter des vêtements religieux à l’école, alors que c’est interdit depuis 2004.

Des vidéos pour apprendre à déjouer la vigilance des personnels éducatifs circulent sur internet.
 
Les incitations à porter les vêtements religieux au sein des établissements scolaires débordent jusqu’aux cours de sport, explique Le Parisien. Selon le journal, en juin, le ministère de l’Education nationale dénombrait au premier trimestre 627 cas recensés de port de tenue religieuse dans une enceinte éducative par des élèves. Port du voile pour les filles, mais également pour les garçons port du Qamis, sorte de longue chemise fine qui descend jusqu’à mi-mollet. Le Parisien décrit des jeunes filles qui se victimisent sur fond de musique urbaine : « quand à l’école on me demande si je suis voilée, je dis non pour garder ma capuche. Vraiment c’est grave triste, jusqu’à devoir se cacher. Qu’Allah nous facilite. Le voile est obligatoire en Islam ». Une autre se filme dans son collège, riant d’avoir déjoué la surveillance du personnel pour conserver son voile.
 
Des tutos pour transformer son abaya en tunique insoupçonnable
Une autre vidéo montre une jeune fille dévoiler les meilleurs astuces pour bien dissimuler ses cheveux sous le voile. Une autre encore montre dans un « tuto » comment transformer son abaya avec cagoule en ample tunique insoupçonnable, « sauf qu’on voit les jambes » peut-on lire en commentaire.  « Ce n’est pas légiféré » ajoute une internaute, comprenez « autorisé par l’interprétation rigoriste de la religion ». Il y a aussi des vidéos pour apprendre à argumenter quand on se fait pincer. Une élève a gardé le ticket de caisse d’une robe achetée chez H&M : si c’est H&M ce n’est pas religieux. Une autre explique qu’il n’est pas normal d’autoriser aux unes l’entrée du collège ventre dénudé et de la refuser aux jeunes filles voilées. 

Radio Classique

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha