Un club de sœurs musulmanes footballeuses

8:30 - November 28, 2022
Code de l'info: 3482809
Téhéran(IQNA)-Fondé en 2018, le club « Sisterhood » est composé de femmes musulmanes qui essaient de profiter du football tout en conservant leur hijab.

Sisterhood a doublé son adhésion à 100 joueuses, permettant à ses membres de profiter d'un match de football sans que personne ne remette en question leur tenue islamique et leur hijab.

Kamara Davis, 30 ans, convertie à l'islam à l'âge de 17 ans, a déclaré : « C'est un club de football où les musulmanes peuvent venir jouer en toute liberté et paix, dans leurs vêtements. Quand j’ai entendu parler du FC Sisterhood, je n'ai pas raté l'occasion ».

Yasmin Abdullahi, fondatrice somalo-britannique de FC Sisterhood, a surpris de nombreuses étudiantes musulmanes lorsqu'elle leur a dit que pendant ses années d'études, elle avait joué pour le Goldsmiths College de l'Université de Londres. Elles ne pouvaient pas croire qu’une fille avec l’hijab, pouvait jouer au football.

انجام فرایض دینی در حاشیه تمرین‌ اعضای باشگاه فوتبال Sisterhood

L’insigne du club a l'image d'un hijab, avait été interdit par la FIFA en 2007. Cette interdiction n'a été assouplie qu'en 2012, et l’hijab a été pleinement autorisé en 2014.

Comme de nombreuses joueuses du FC Sisterhood, Abdullahi suit de près la Coupe du monde du Qatar. Mais Abdullahi, comme d'autres membres du club, critique les écarts de budget entre l'équipe masculine d'Angleterre et l'équipe nationale féminine qui a pourtant remporté cette année, le championnat d'Europe, pour la première fois.

خواهرخواندگی زنان مسلمان با اتحاد فوتبال و ایمان در تیم لندنی

Sarah Taleghani, membre de l'équipe, a déclaré que lorsqu'elle était étudiante en Irlande, elle avait tenté de concilier sa foi et le sport. Taleghani, qui travaille comme responsable des médias sociaux dans une agence de relations publiques, a déclaré : « J'ai constamment eu des professeurs de sport qui essayaient de limiter mes obligations religieuses. Ils déclaraient que mon foulard était dangereux et insistaient pour que je porte un short. Je pense que c'est pour cela que j'ai abandonné le sport à l'école.  S'il y avait des espaces comme celui-ci dans nos écoles, je connais des filles qui seraient vraiment devenues des professionnelles ».

یکی از اعضای باشگاه فوتبال Sisterhood در حال بازی با حریف

Faeze Drees, 23 ans, qui a récemment obtenu son diplôme en psychologie de l'enfant, a déclaré : « J'ai joué dans d’autres clubs de football, mais il n'y avait pas de filles comme moi. Ces équipes avec lesquelles j'ai joué, ont essayé de me faire porter l’uniforme de football, mais au FC Sisterhood, il n'y avait pas un tel conflit ».

اعضای باشگاه فوتبال Sisterhood

4098003

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha