Une lecture du Coran pour l'entente, la cohésion et la paix en Guinée

10:36 - December 06, 2022
Code de l'info: 3482896
Téhéran(IQNA)-L’Union Doua Diaby de Guinée a organisé un sacrifice suivi d’une lecture du Saint Coran pour la paix, l’entente et le développement en République de Guinée.

La cérémonie a eu lieu dans la journée d’hier, dimanche 4 décembre 2022, au secteur Mackia Touré du quartier Dabondi, dans la commune de Matoto. La cérémonie a mobilisé les membres de l’Union, des imams des quartiers environnants, des délégations venues de l’intérieur du pays et des responsables de la Coordination nationale des Foulbhé et Haali Pular de Guinée, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Fondée le 19 octobre 2019, l’Union Doua Diaby Guinée décide de reprendre ses activités après une interruption de 2 ans par un sacrifice et des prières formulées pour l’entente et la cohésion entre les guinéens mais aussi pour la paix dans le pays.

Une lecture du Coran pour l'entente, la cohésion et la paix en Guinée
Thierno Souleymane Barry, président de l’Union Doua Diaby de Guinée

C’est ce qu’a expliqué Thierno Souleymane Barry, président de l’Union. « On est là pour l’unité et le développement de la nation. C’est pour cela qu’on est réunis ici, pour continuer à demander à Dieu que tout ce que nous sollicitons soit accepté dans le cadre de l’unité. À chaque fois, nous cultivons quelque chose pour l’amour, la paix et la cohésion. C’est pour cela qu’on a organisé cette cérémonie de lecture du Coran en priant Dieu humblement pour la paix et l’unité d’actions, pour tout ce que nous faisons, pour nos activités sociales et génératrices d’argent. Donc l’objectif, c’est de chercher à ce que Dieu nous accompagne dans tout ce que nous faisons… C’est pourquoi on a dit de faire un sacrifice, alors on a envoyé des invitations au niveau de la coordination Haali Pular qui a accepté, au niveau des partis politiques parce que tous ceux qui sont là appartiennent à des partis politiques. On a également envoyé des invitations à des associations, des sérés, des associations des ressortissants de Pita, de Dalaba, de Mâci, etc. Et ils sont tous venus en plus des imams des mosquées qui sont aux alentours du secteur Makia Touré, ils sont venus pour faire des bénédictions. C’est la reprise de nos activités, c’est pour cela qu’on a commencé par cette belle initiative de sacrifice et de lecture du Coran », a expliqué Thierno Souleymane Barry.

Par ailleurs, le président de la structure s’est félicité de la réussite de la cérémonie avant de tendre la main aux doyens pour l’unité d’actions afin de donner un caractère encore plus grand aux événements à venir.

« Je me réjouis à plus d’un titre parce que toutes les grandes personnalités qu’on a sollicitées sont venues. Ils nous ont honoré de leur présence ici, ils ont lu le coran, prié ici et ils ont fait des bénédictions. Et c’est ce que nous sollicitons. Je sais que quand on est bénis, on peut tout avoir. Sans bénédictions, même si tu gagnes, ça ne te servira à rien. Donc, on est très contents, satisfaits et aux doyens qui sont venus, de Maci, Télimélé, de Dalaba, de Mamou, de Labé, etc., on leur a dit que tout ce qui a été fait à leur insu est fait pour nous avec eux. À partir d’où ils sont venus, nous nous sommes mis à leur disposition et à partir de maintenant tout ce que nous devrons faire, nous le ferons ensemble. Ce sera certainement beaucoup plus grand lorsque toutes nos initiatives seront ensemble », a indiqué le président de l’Union Doua Diaby de Guinée.

Elhadj Mamadou Sanoussy Bah, membre fondateur de l’Union Doua Diaby de Guinée, s’est réjoui de recevoir chez lui toutes ces personnalités chez lui. Il a appelé les populations à bénir pour la Guinée et à respecter les lois pour une bonne cohabitation.

Une lecture du Coran pour l'entente, la cohésion et la paix en Guinée

Elhadj Mamadou Sanoussy Bah, membre fondateur de l’Union Doua Diaby de Guinée

« Ce que nous demandons à Dieu, c’est de faire de la Guinée un pays de paix, que Dieu nous donne ce qui peut apporter la paix à la Guinée. Que Dieu donne à la Guinée des dirigeants qui aiment la paix en Guinée pour qu’ils ordonnent ce qui peut être dans le bénéfice de leur population. Recevoir chez moi toutes ces hautes personnalités, notamment du Fouta Djallon, tout ce que je peux dire, c’est que je suis content. Je remercie Dieu et qu’il le leur rétribue par le paradis. Nous demandons à la population de faire des bénédictions parce que c’est ça qui peut faire la paix en Guinée. Et qu’ils respectent surtout les dirigeants puisque c’est Dieu qui les a mis là-bas, le jour où il voudra les y enlever, ils vont partir. Que les guinéens respectent les lois parce que ce sont elles qui peuvent permettre une bonne cohabitation entre les gens », a-t-il souligné.

Une lecture du Coran pour l'entente, la cohésion et la paix en Guinée

Elhadj Ousmane Koïn Diallo, membre Doua Diaby de Guinée

Elhadj Ousmane Koïn Diallo, également membre de l’Union Doua Diaby de Guinée, remercie Dieu de lui avoir permis de prendre part à cette cérémonie qui se réalise grâce aux prières des prédécesseurs. « C’est vraiment une très grande joie parce que ce sont les prières faites par nos devanciers qui sont en train de se réaliser aujourd’hui avec cette présente rencontre. Nos sages se sont réunis ici pour formuler des prières pour nos parents, les associations, pour la communauté. Alors, on remercie Dieu de nous avoir permis de prendre part à cette rencontre car beaucoup d’autres sont décédés avant ce jour. Nous sommes vraiment contents des différents travaux qui ont été faits ici, on prie Dieu de nous aider à avoir l’entente, la cohésion entre nous et qu’il élève l’Union Doua Diaby… ».

Une lecture du Coran pour l'entente, la cohésion et la paix en Guinée
Elhadj Ousmane Fatako Baldé, président de la Coordination nationale des Peulhs et Haali Pular

Présent à cette grandiose cérémonie, Elhadj Ousmane Fatako Baldé, président de la Coordination nationale des Foulbhé et Haali Pular de Guinée, estime que sans union, rien est possible. « Depuis que nous sommes des enfants, dans l’éducation donnée par nos parents jusqu’au moment où nous sommes actuellement, c’est ce travail qu’on a connu. Alors, si on trouve que ce que nos parents faisaient se perpétue, cela ne peut être que de la joie parce que s’il n’y a pas d’union, il n’y aura pas de progrès. S’il n’y a pas d’union, il n’y a pas de développement. S’il n’y a pas d’union, il n’y a pas de religion. Que Dieu nous réunisse et qu’il nous en fasse profiter », a-t-il laissé entendre.

Guinée Matin

Tags: Coran ، paix ، cohésion ، Guinée
Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha