8:28 - December 22, 2015
Code de l'info: 3458550
L’attaque des forces armées nigérianes contre les chiites qui a été censurée dans l’empire médiatique, a conduit à l’arrestation du leader des chiites et de sa famille, et a fait de nombreuses victimes dont le nombre n’a pas encore été annoncé.
Ismail Sha’ib, témoin de cette attaque et un des élèves du cheikh Ebrahim Zakzaky, a déclaré que le prétexte du gouvernement qui a accusé les chiites d’avoir bloqué les forces armées sur le cortège du ministre de la défense, était un mensonge.
« La semaine dernière, les forces armées vers deux heures de l’après midi, ont attaqué notre centre religieux sans aucune raison jusqu’à 10 heures, puis se sont rendues à la maison du cheikh qui se trouve à 10 km, et ont encerclé sa maison pendant deux jours et tiré sur les habitants. Tous ceux qui se trouvaient là, ont été tués ou emprisonnés, ou ont réussi à fuir. Certains parlent de 1000 personnes. Nous avons vu des soldats blancs qui tiraient directement sur les gens et assurément cette attaque a été commandée et dirigée par l’Arabie saoudite. Certains ont dit que des soldats israéliens participaient à cette attaque et des militaires nigérians avec l’aide de l’Arabie saoudite, s’étaient rendus récemment à Tel-Aviv pour une formation militaire. Le cheikh avait annoncé cette collaboration avec l’Arabie saoudite le jour de la fête de Ghadir, et le jour d’Arbaïn, un terroriste s’est fait exploser faisant 30 tués dans notre centre religieux. Notre gouvernement agit ainsi pour remercier l’Arabie saoudite de son aide financière.      Nous n’avons aucune information précise sur l’état du cheikh, certaines informations disent qu’il est sous surveillance à l’hôpital. Une des filles du cheikh qui a été libérée, a déclaré que trois de ses frères avaient été tués en plus de ses trois frères déjà tombés en martyrs l’année dernière, et nous n’avons pas non plus de nouvelles de son épouse qui aurait été touchée à la tête. Des fosses communes ont été découvertes avec plus de 300 dépouilles dont certaines avaient été brûlées. Les chrétiens et les soufis du Nigéria ont manifesté une grande peine après cet évènement. Nous préférons poursuivre cette affaire à l’intérieur du Nigéria car les instances internationales sont sous le contrôle des sionistes et des pays occidentaux, et le cheikh Zakzaky est très respecté dans les milieux juridiques, à moins que des gens volontairement portent plainte auprès d’associations internationales. Certains nous ont accusés d’agir dans l’illégalité alors que le terrain pour le centre religieux, a été acheté et construits de façon tout à fait légale. D’ailleurs le cheikh a toujours insisté pour que tout se fasse dans la légalité, et c’est justement son comportement qui a fait qu’après 20 ans d’activités, nous avons des millions de chiites au Nigéria qui sont une épine dans l’œil des sionistes et des wahhabites. Le cheikh a même parfois défendu des chrétiens quand ils étaient dans leur droit, contre des musulmans, et a empêché des effusions de sang », a-t-il dit.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: