10:10 - October 08, 2019
Code de l'info: 3470785
Le Premier ministre soudanais Abdullah Hamdouk, le 6 octobre 2019, dans un message, a appelé à lutter contre la haine religieuse et l'extrémisme dans la société soudanaise, après les accusations d’apostasie d’un prédicateur contre le ministre des sports et de la jeunesse, Wala al-Bushi.

« Nous devons être fiers de la diversité culturelle qui existe dans notre pays et travailler ensemble pour mettre fin à ce discours de haine et extrémiste, afin de bâtir l'avenir de notre pays », a-t-il écrit sur sa page Facebook.


Abdulahi Youssof, vice-président de l'Association des religieux du Soudan et imam de la mosquée Khatam al-Morsalin de tendances salafistes de Khartoum, avait déclaré vendredi dans son sermon, que le gouvernement de Hamdouk avait pour mission de « détruire la religion ». L’imam de la mosquée avait aussi accusé le ministre des Sports de ne pas adhérer à la religion islamique et de croire aux idées du parti républicain dont le chef Mahmoud Mohammad Taha a été exécuté il y a 35 ans, pour apostasie.


Répondant à ces accusations, le Parti républicain a déclaré dans un communiqué qu’Abdulahi Youssof était l’exemple vivant d’un terrorisme religieux que le parti avait toujours tenté d'éradiquer au Soudan.


« Nous condamnons la passivité d'Abdulahi face à la propagande de certains religieux extrémistes dans les mosquées, et la négligence du gouvernement dans la défense de la sécurité et de la santé des citoyens », indique le communiqué.


Le ministre soudanais des Sports et de la Jeunesse, Wala al-Bushi, a porté plainte après les accusations d'apostasie d'Abdul Hossein Youssef, et a demandé une enquête.


Les médias sociaux ont fortement critiqué cette attaque verbale de Youssef contre le ministre des sports, affirmant que ces accusations dans des sociétés démocratiques, constituaient un délit, et ont exigé sa condamnation.
3847940

Prénom:
Email:
* Commentaire: