9:12 - October 16, 2019
Code de l'info: 3470867
La Turquie est-elle en train de commettre des crimes de guerre dans son offensive en Syrie ? Des vidéos de miliciens liés à Ankara exécutant des civils kurdes ont en tout cas circulé sur les réseaux sociaux. L'ONU s'interroge sur la responsabilité de la Turquie et appelle à une enquête internationale.
L'une des vidéos montre des hommes armés en train de capturer et d'exécuter trois personnes kurdes sur une autoroute entre Hassakeh et Manbij, au nord-est de la Syrie. Les miliciens, qui se filment, semblent appartenir au groupe rebelle Ahrar al Sharqiya, soutenu par la Turquie et déjà soupçonné de violations des droits de l'homme.
 
Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme : « Les civils, tout comme les combattants qui ont été désarmés et capturés, doivent être protégés. La Turquie pourrait être considérée responsable des exactions commises par les groupes armés qui lui sont liés. Nous appelons la Turquie à lancer immédiatement une enquête indépendante et impartiale et à arrêter les auteurs de ces crimes. Certains peuvent d'ailleurs être facilement identifiés puisqu'ils ont eux-mêmes partagé la vidéo sur les réseaux sociaux ».
 
Les miliciens d'Ahrar al Sharqiya pourraient aussi être responsables de l'exécution d'une politicienne kurde, sur la même autoroute. Ailleurs dans la région, ce sont 4 civils, dont 2 journalistes, qui seraient morts dans une attaque de l'aviation turque.
 
De son côté Ankara, affirme que 18 civils, dont un bébé, ont été tués en Turquie dans les attaques des combattants kurdes.
fri
Prénom:
Email:
* Commentaire: