11:31 - October 21, 2019
Code de l'info: 3470902
La cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, s'est excusée lundi devant la communauté musulmane de la ville après que la police eut frappé un canon à eau dans une grande mosquée alors qu'elle combattait des milliers de manifestants pro-démocrates.

Lam a visité la mosquée de Kowloon avant de se rendre au Japon pour assister à la cérémonie d’intronisation de l’empereur Naruhito à Tokyo, tandis que la ville nettoyait le désordre des manifestations violentes de dimanche, le dernier en cinq mois de tourmente politique.

Dans les combats qui se déroulent dans le district de Kowloon, la police a utilisé des camions à gaz lacrymogène et des canons à eau pour disperser des manifestants jetant des bombes d'essence, pulvérisant des jets de colorant bleu sur la foule.

Dans un cas, un canon a inondé la porte et les marches de la mosquée de Kowloon, le plus important lieu de culte islamique de Hong Kong, où quelques personnes, parmi lesquelles des journalistes, se sont rassemblées. Les taches bleues de l'eau teintée sont restées sur la route devant les fidèles rassemblés pour la prière lundi.
Reuters

Prénom:
Email:
* Commentaire: