18:02 - December 28, 2019
Code de l'info: 3471520
L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté vendredi une résolution qui condamne fermement les violations des droits humains des musulmans Rohinya au Myanmar, notamment les arrestations arbitraires, la torture, les viols et les décès en détention.
Le corps mondial de 193 membres a adopté la résolution avec 134 voix pour, 9 contre et 28 abstentions, dans lesquelles le gouvernement du Myanmar est également invité à prendre des mesures urgentes pour lutter contre les discours de haine contre les Rohinya et les autres minorités du États de Rakáin, Kachin et Shan.
 
Les résolutions de l'Assemblée générale ne sont pas contraignantes, mais elles reflètent l'opinion des pays du monde entier.
 
La majorité bouddhiste du Myanmar considère depuis longtemps que les Rohinya sont «bengalis» du Bangladesh, malgré le fait que leurs familles vivent dans le pays depuis des générations. Presque tout le monde s'est vu refuser la naturalisation depuis 1982, ce qui, dans la pratique, les a privés de nationalité, et ils se voient également refuser la liberté de circulation et d'autres droits fondamentaux.
 
 
 
La crise de Rohinya, qui sévissait depuis longtemps, a éclaté le 25 août 2017, lorsque les forces armées du Myanmar ont lancé ce qu'elles ont appelé une campagne d'évacuation à Rakáin en réponse à l'attaque d'un groupe d'insurgés Rohinya. La campagne a entraîné un exode massif de cette ethnie musulmane vers le Bangladesh et des accusations selon lesquelles les forces de sécurité auraient commis des viols et des homicides de masse et brûlé des milliers de maisons.
 
Hau Do Suan, ambassadeur birman auprès des Nations Unies, a estimé que la résolution est "un autre exemple classique de doubles standards (et) d'application discriminatoire des normes des droits de l'homme" conçues "pour exercer une pression politique indésirable sur le Myanmar".
 
Il a affirmé que la résolution ne tentait pas de trouver une solution à la situation complexe dans l'État de Rakáin et refusait de reconnaître les efforts du gouvernement pour résoudre le problème.
breakingnews
Prénom:
Email:
* Commentaire: