10:38 - January 01, 2020
Code de l'info: 3471568
Juma al-Atwani, faisant référence au déploiement de Hashd al-chaabi à la frontière occidentale de l'Irak avec la Syrie pour empêcher les terroristes de Daesh d'entrer dans le pays, a déclaré : « Les États-Unis tentent d'affaiblir les forces de mobilisation populaire pour faciliter l'entrée des terroristes sur le sol irakien ».
Des drones américains ont ciblé les bases d'al-Qa'im, à l'ouest de l'Irak à la frontière avec la Syrie le 29 décembre 2019. L'attaque a visé le quartier général du Hezbollah d’al-Qa'im et les 45ème et 46ème brigades d’Hashd al-chaabi.
 
Jawad Kazem al-Rabi’awi, haut responsable irakien de la sécurité, a déclaré dans un communiqué, que le raid américain avait fait 25 martyrs et 51 blessés, et que le nombre des martyrs pourrait augmenter car certains blessés sont dans une situation très grave.
 
Après l'attaque, de hauts responsables irakiens, dont le Premier ministre Adel Abdul Mahdi et le président Bahram Saleh, ont réagi et condamné l'agression américaine. Hashd al-chaabi (forces de mobilisation populaire) et certains groupes politiques, dont la coalition d’Al Fat’h, l'organisation Badr et le mouvement Asa’eb Ahl al-Haq, ont également condamné cette attaque et considéré la présence américaine comme une menace sérieuse pour le pays.
 
Le vice-président de Hashd al-chaabi, Abu Mahdi al-Mohandes, a condamné cette attaque et a averti les forces américaines que la réponse du peuple sera très dure. 
 
Jumaa al-Atwani, analyste politique irakien et directeur du Centre d’analyse politique irakien, a déclaré à l’agence iranienne de presse coranique (Iqna) : « Sans aucun doute, la présence des forces populaires sur les fronts occidentaux de l'Irak, vise à protéger le pays et à empêcher Daesh de s'infiltrer dans ces zones depuis le territoire syrien.
 
Les forces américaines ont pris le contrôle de la Syrie à partir de ces zones et tentent de faciliter l'entrée des groupes terroristes en Irak. Les forces du Hezbollah irakien sont présentes aux frontières occidentales de l'Irak, en particulier dans la région d'Al-Qaïm dans la province d'Anbar, qui est géographiquement le lien entre l'Irak et la province syrienne d'Anbar. 
 
D'un autre côté, ces deux derniers mois, les Américains ont tenté de persuader le commandement général des forces armées irakiennes d'appeler à un retrait des forces populaires d’Hashd al-chaabi, mais la vigilance du commandement des forces armées a désamorcé ce complot. Concernant l’attaque des drones américains contre les positions des forces populaires, le premier point est que cet acte criminel montre clairement que les Usa ne respectent ni les nations ni les gouvernements, et traitent les nations musulmanes comme des esclaves. 
 
Le deuxième point est que les États-Unis dans le passé, qui prétendaient être venus en Irak pour fournir une formation militaire et des consultations aux forces irakiennes, ont menti. Les États-Unis sont venus pour affaiblir les forces armées. Le troisième point est qu'un accord stratégique entre l'Irak et les États-Unis, oblige les États-Unis à défendre l'Irak si un pays envahissait l'Irak. L'accord va à l'encontre des intérêts de l'Irak qui est désormais soumis à l'agression américaine - elle-même partie de l'accord. 
 
Le quatrième point est que les États-Unis veulent couper la ligne de secours militaires et géographique entre l'Iran, la Syrie et le Liban, et essayent de forcer les chiites et les forces du Bassij à se retirer de ces zones, pour s’y installer eux-mêmes. Il est clair que la zone d'Al-Tanaf, située dans le triangle frontalier entre la Syrie, l'Irak et la Jordanie, et occupée par les forces américaines depuis 2016, est un domaine stratégique pour l'Amérique. 
 
Par conséquent, les États-Unis ont l'intention de couper l’ouest d’Anbar et Mossoul de l'est de la Syrie et de la Jordanie, et comme le précise le « Contrat du siècle » d’y installer les réfugiés palestiniens. Mais les forces d’Hashd al-chaabi dans ces régions, empêcheront les États-Unis d'atteindre leurs mauvais objectifs ».
Prénom:
Email:
* Commentaire: