12:08 - January 08, 2020
Code de l'info: 3471648
Le Leader de la Révolution islamique l’honorable Ayatollah Khamenei a prononcé son premier discours après la première riposte iranienne et le lâche assassinat du général de corps d'armée Qassem Soleimani.

 
 
Ce premier discours de l’honorable l’Ayatollah Khamenei après l'assassinat du général Soleimani, a eu lieu alors qu'en Iran on commémore le jour anniversaire du soulèvement historique du peuple contre le régime Pahlavi en 1978.
 
« Le 8 janvier 1978, les Iraniens avaient les mains vides, mais aujourd’hui l’Iran est équipé et bien armé contre toutes les puissances tyranniques du monde », a affirmé le Leader de la RII.
 
Plus loin dans ses propos le Leader de la RII a évoqué la personnalité du commandant en chef de la Force Qods, le général de corps d’armée, Qassem Soleimani assassiné lâchement le 3 janvier par un drone américain à Bagdad:
 
« C’était un homme brave et avisé, les deux à la fois. Il allait à la rencontre du danger sans avoir peur tout en agissant avec discernement. Tel était sa conduite ainsi que celle des bataillons qu’il commandait pendant la guerre Irak-Iran. Ce courage et cette sagesse et intelligence caractérisaient son attitude non seulement sur le champ de bataille, mais aussi en politique, d’où sa parole pénétrante, perçante et perspicace. Et le plus important a été sa sincérité : loin de toute mégalomanie, il mettait tout ce qu’il possédait au service de ses convictions et sa foi en Dieu… »
 
L’Ayatollah Khamenei a également évoqué la frappe aux missiles balistiques du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), mardi tard dans la soirée contre les bases américaines en Irak.
 
« Cette nuit, une gifle a été soufflée aux Américains, uniquement une gifle. Notre riposte viendra », a affirmé l’honorable Ayatollah Khamenei en soulignant que le peuple iranien connaît bien ses ennemis, ses plans et les moyens pour y faire face…
 
Le Leader de la Révolution islamique de souligner: « Ce fut effectivement grâce à l’intelligence stratégique du commandant Soleimani que les plans américains ont été déjoués et neutralisés en Asie de l’Ouest. Ce plan consistait à affaiblir et à maintenir les Palestiniens dans une éternelle position de faiblesse, mais Soleimani a équipé les Palestiniens de quoi se défendre et résister; ce que les dirigeants palestiniens ont reconnu à multiples reprises…En Irak, en Syrie et au Liban, les plans américains ont été encore neutralisés par notre commandant martyr, car l’Amérique voulait un Irak qui ressemble à une vache à lait et Soleimani l’a contrée en ouvrant un vaste front contre celle-ci ; quant au Liban, les États-Unis veulent la disparition du Hezbollah. Or, le Hezbollah ne fait que se renforcer de jour en jour et être à la fois la main puissante et l’œil vigilant du Liban et cela encore grâce à Soleimani. »
 
Et le Leader de la Révolution islamique d’Iran d’ajouter : « Je rends un hommage appuyé à l’âme de ce martyr, car sa mort a rappelé à la bonne mémoire du monde entier que notre Révolution est toujours vivante et elle l'est plus que jamais… Les peuples de la région sont bien conscients ; mais le rôle joué par le martyr Soleimani et son frère d’armes Abou Mohandes dans cette prise de conscience est immense… À chaque fois qu’il nous faisait un rapport on n’avait qu’à s’en réjouir et qu’à l’admirer… et aujourd’hui je me prosterne devant lui pour le remercier d’avoir déclenché un imaginable mouvement. Nous avons tous vu comment les Iraniens et les Irakiens ont fait leurs adieux à sa dépouille mortelle. Le martyr Soleimani a ouvert bien des yeux et a poussé l’ennemi à se plier devant la grandeur de la nation iranienne. »
 
« Ce qui s’est passé ce matin », a dit le Leader, en allusion à la frappe au missile iranienne de ce mercredi matin contre les bases US en Irak « n’est qu’une gifle infligée à l’ennemi, mais notre implacable vengeance viendra ».
 
Et le Leader de poursuivre : « Ce qui est important dans cette logique de vengeance c’est qu’elle ne peut se réduire à des actions militaires. Il est important que la pernicieuse présence américaine finisse dans notre région, car les Américains n’y ont apporté que la guerre, la division, la destruction et la sédition et ils s’obstinent dans cette voie. Le dialogue, les pourparlers évoqués çà et là ne sont qu’un prélude à ce genre d’ingérences qui devront prendre fin surtout que le peuple de la région n’accepte plus ces immixtions. Cette inimitié (qui s’est soldée par l’assassinat du commandant Soleimani, NDLR) n’est guère conjoncturelle et provisoire, c’est une hostilité instinctive et primaire. C’est une erreur monumentale de croire que les Américains sont prêts à reculer si nous reculons. »
 
Et le Leader de la Révolution islamique de conclure : « Il appartient à nous tous de préserver cette communauté d’action et d’esprit après le départ de Soleimani et de ses compagnons. Que Dieu le Tout Puissant bénisse son âme à lui, à Abou Mahdi et à tous les combattants et à tous ceux qui font don de leur vie pour que la nation aille de l’avant. »
presstv
Prénom:
Email:
* Commentaire: