9:54 - January 20, 2020
Code de l'info: 3471753
Le directeur du Centre d’études islamique de l’Université de Munster a déclaré que le centre sous sa direction est le plus grand centre d’islamologie en Allemagne.
Mouhanad Khorshid, chef du Centre d'études islamiques de l'Université de Munster, a rencontré Hamid Mohammadi, conseiller culturel iranien à Berlin, pour lui présenter les activités du Centre d'études islamiques de l'Université de Munster qui est le plus grand centre islamique d’Allemagne, et étudier les possibilités de collaboration scientifique du centre avec les services culturels iraniens et les universités.
 
Au début de la réunion qui coïncidait avec le martyre du Général Soleimani, le chef du Centre d'études islamiques de l'Université de Munster a présenté ses condoléances au conseiller culturel et au peuple iraniens.
 
Hamid Mohammadi a souligné la nécessité d'universités spécialisées dans les domaines de la religion, de l'islam et des études coraniques en Iran, et l'existence de vastes domaines de coopération avec les universités iraniennes dans ces domaines, et a déclaré qu'il était prêt à établir des liens entre l'Université de Munster et toute université similaire en Iran.
 
Mohammadi a également proposé d'envisager des solutions pour relancer l'accord précédent sur la création d'une chaire chiite à l'Université de Munster, et l'organisation d’un dialogue culturel irano-allemand, dans le cadre d'un programme conjoint avec une des grandes universités iraniennes comme l'Université de Téhéran, le centre islamique de Qom et l'Université Razavi de Machhad. 
 
Mouhanad Khorshid a présenté les activités du Centre d'islamologie de l'Université de Munster, affirmant qu'il s'agissait du plus grand centre sur l'islam en Allemagne. Le centre compte 900 étudiants dont 30 poursuivent des études doctorales et postdoctorales.
 
« Les diplômés du centre sont recrutés comme professeurs de religion dans les écoles, et un petit nombre travaille comme imams de mosquée. En 2021, la Chaire d’études iraniennes sera lancée conformément au plan précédent de l'Université et des services culturels iraniens », a-t-il dit.
 
Les participants à la réunion ont souligné la nécessité d'un dialogue interculturel, de la mise en œuvre de programmes scientifiques dans les universités iraniennes dans le domaine de l'islam et du Coran, de l'attention au mysticisme et à la philosophie dans les études religieuses, et de projets scientifiques dans le domaine des études coraniques.
Prénom:
Email:
* Commentaire: