12:01 - February 01, 2020
Code de l'info: 3471863
L'Autorité religieuse d'Irak, tout en condamnant fermement l’accord du siècle de Trump, a souligné la nécessité de soutenir la nation palestinienne opprimée dans sa lutte pour la reconnaissance de ses droits, la reprise des territoires occupés et la création d’un état indépendant, et a demandé aux arabes, aux musulmans et aux intellectuels indépendants dans le monde, de soutenir la Palestine.
Le cheikh Abdul Mahdi al-Karbala'i, représentant de l'Ayatollah al-Sistani, a lu le message du grand religieux chiite de Najaf, lors de la prière du vendredi 31 janvier 2020, organisée au mausolée de l'Imam Hussein (AS) à Karbala.
 
Dans ce message, l'Ayatollah Sistani a fermement condamné le complot de l’accord du siècle qui légitime l'occupation des territoires palestiniens.
 
L'autorité religieuse irakienne a en outre souligné la nécessité de soutenir le peuple palestinien opprimé pour réclamer le droit de reprendre les territoires occupés et de former un État palestinien indépendant, et a appelé les Arabes, les musulmans et tous les intellectuels indépendants dans le monde, à aider la Palestine.
 
L'Ayatollah Sistani a souligné que quatre mois s'étaient écoulés depuis le début du mouvement populaire appelant à la réforme contre la corruption et l'échec généralisé des institutions d'État, que pendant cette période, de nombreux innocents avaient été tués et blessés, et que les affrontements continuaient à faire des victimes. 
 
L'autorité religieuse irakienne a condamné le recours à la violence contre les manifestations pacifiques, les opérations d'assassinats et les enlèvements.
 
L'Ayatollah Sistani a également rejeté les tentatives d’attaques contre les forces de sécurité et les services gouvernementaux, ainsi que les actes subversifs et menaçants contre certaines institutions d'enseignement et de services, et tout ce qui pourrait perturber la sécurité des citoyens et nuire à leurs intérêts.
 
L'autorité religieuse irakienne a averti que de telles actions n’étaient pas justifiées et ne pouvaient pas remplacer la présence des gens pour obtenir une réponse aux demandes de réformes, et qu’au contraire, elles diminueraient la solidarité avec le mouvement de protestation et ses participants.
 
L'Ayatollah Sistani a souligné qu’étant donné les divergences et les divisions entre les forces politiques, leurs désaccords sur les priorités de la prochaine étape, et leur incapacité de convenir à des réformes, le recours au vote pour l’expression des volontés du peuple était une bonne option dans la situation actuelle.
 
« Les élections anticipées doivent être accélérées afin que les gens puissent exprimer leurs opinions et choisir leurs représentants qui prendront les mesures nécessaires pour réformer et des décisions cruciales, en particulier dans le domaine de la souveraineté, de l’indépendance politique, de l’intégrité territoriale et de l’unité de la nation », a déclaré l'autorité religieuse irakienne. 
Prénom:
Email:
* Commentaire: