11:26 - February 04, 2020
Code de l'info: 3471898
Des chercheurs et religieux libanais et palestiniens ont tenu une réunion condamnant « l’arnaque » du siècle, dans la ville de Sidon, et ont insisté sur le fait que Jérusalem et la Palestine n’étaient pas à vendre.
Des universitaires palestiniens et libanais dont le cheikh Maher Hammoud, chef de l'Union de résistance, et le cheikh Hassan Abdullah, Mufti de Tyr et Jabal Amel, se sont réunis le 2 février2020 à Sidon, pour condamner le projet scandaleux de Trump.
 
Les participants à la réunion ont souligné que Trump et ceux qui cherchent à normaliser les relations avec le régime sioniste, n'avaient pas le droit de décider à la place des combattants et de la nation palestinienne qui ont offert des milliers de martyrs pendant un siècle de lutte contre le colonialisme britannique et le régime sioniste, ni de donner même un pouce de la terre palestinienne bénie au régime sioniste.
 
Les religieux palestiniens et libanais ont rappelé que plus de 13 millions de Palestiniens vivaient à l'intérieur de la Palestine occupée, en Cisjordanie et à Gaza, et à l’extérieur dans des camps dans d’autres parties du monde, et qu’ils n'accepteraient aucune vente du sol palestinien. « La solution est d'expulser l'ennemi sioniste de toute la Palestine », ont-ils déclaré.
 
Les religieux musulmans présents à la réunion, ont appelé à l'unité du peuple palestinien pour faire face au « marché honteux » qu’est l'accord du siècle, et ont souligné que la résistance était le seul moyen de faire échouer ce plan et de libérer Qods et l'ensemble de la Palestine.
قدس و سرزمین فلسطین به هیچ وجه فروشی نیست 
Les religieux ont également appelé les Palestiniens de la Bande de Gaza à une troisième Intifada et à poursuivre les rassemblements de retour, et ont appelé la Résistance à être pleinement préparée. Ils ont également exigé que les Palestiniens continuent leurs manifestations dans les camps et dans le monde entier, pour condamner ce « crime du siècle ». Les participants ont également appelé les dirigeants du monde arabe et islamique, à condamner « l’arnaque du siècle » dans leurs sermons des prières du vendredi, et à organiser des conférences sur la Palestine, Qods Sharif, la mosquée d’Al-Aqsa et leur place dans le Saint Coran.
 
Les universitaires libanais et palestiniens ont appelé également à l’organisation de conférences globales sur "Qods, capitale de tout le territoire palestinien", "Le rejet de l’arnaque du siècle" et "La Palestine n’est pas à vendre", à publier des fatwas pour sanctionner la normalisation des relations avec Israël et à encourager le djihad et la résistance.
Prénom:
Email:
* Commentaire: