11:18 - February 18, 2020
Code de l'info: 3472023
Téhéran(IQNA)-Un signe d’espérance pour les cinquante familles chrétiennes de la ville pakistanaise de Gujranwala, dans le nord de la province du Penjab : un de leurs voisins musulmans a participé au financement des travaux nécessaires à la construction d'une chapelle, dans l’une des plus anciennes paroisses de l’archidiocèse de Lahore.
Selon vaticannews la somme versée reste inconnue, mais le prêtre de la paroisse Saint-Joseph, dans le district de Butranwali à Gujranwala, à 80 km de Lahore, est heureux. Le père Samran Anwar se réjouit de la contribution de ses voisins musulmans «à cette cause sainte», elle ne sera «jamais oubliée», affirme-t-il. Il y voit un exemple de «véritable amour et de fraternité».
 
Les travaux de la chapelle dédiée à la Vierge Marie ont commencé à la fin de l'année dernière dans la paroisse de Saint Joseph, une des plus anciennes de l’archidiocèse de Lahore, qui en compte vingt-sept.  Elle a été fondée en 1953 par les missionnaires capucins originaires de Belgique.
 
Le père Samran Anwar a posé et béni  la première pierre de la chapelle au mois de novembre dernier. La date de fin de travaux demeure inconnue, des fonds sont encore nécessaires, mais le prêtre reste enthousiaste, rapporte Mobeen Shahid, professeur à l'Université pontificale urbaine et auteur de nombreux ouvrages sur le Pakistan. Dans un entretien accordé à Vatican News, ce dernier souligne le travail engagé par le père Samran Anwar qui a su tisser des liens tant avec les autorités politiques et religieuses, qu’avec les habitants musulmans de sa zone. Aujourd’hui les jeunes des deux communautés s’affrontent lors de matchs de cricket, alors qu’il y a sept ans leurs rixes avaient fait des blessés. Mobeen Shahid se réjouit ainsi de cette contribution financière: «un geste extrêmement positif et symbolique qui donne de l'espoir aux chrétiens du pays».
Prénom:
Email:
* Commentaire: