12:36 - March 14, 2020
Code de l'info: 3472263
Al Jazeera a rapporté des observations de musulmans indiens sur les tortures et la violence généralisée des hindous contre les musulmans à New Delhi. 
« Certaines victimes des récentes violences contre les musulmans à New Delhi, ont parlé d'incidents violents commis par des hindous extrémistes contre les musulmans. Ces incidents ont entraîné la mort de plus de 30 musulmans, dont certains d'une même famille. Les musulmans cherchaient un endroit sûr et se sont installés à Mustafa Abad, à environ 5 kilomètres de la capitale, mais cela ne les a pas protégés contre l'agression et la violence des hindous. Saoud Alam, un habitant de ce quartier au nord-est de New Delhi, a déclaré : « Nous avons fui avec ma famille et abandonné nos maisons et tous nos biens, seulement avec quelques vêtements. Toutes les familles musulmanes indiennes se sont réfugiées dans des hangars créés par plusieurs hommes d'affaires musulmans pour les sauver des hindous extrémistes. Mumtaz, musulmane indienne, a raconté le récit de l'incendie de sa maison par des hindous et déclaré : « J'ai perdu tous mes documents dans l'incendie de ma maison, comment prouver ma nationalité et celle mes enfants surtout après la modification de la loi sur la citoyenneté, qui est une violation des droits des musulmans ? », déclare Al Jazeera.
 
L'adoption de la loi sur la citoyenneté au Parlement indien qui vise à donner la citoyenneté aux adeptes des différentes religions de Inde, à l’exception des musulmans, vise à déplacer 30 millions de musulmans qui vivent en Inde depuis plus d'un siècle et ont des papiers d'identité indiens. 
روایت الجزیره از درد و رنج مسلمانان هند / گزارش 
Rashid, un musulman qui a vécu pendant des années dans le quartier du nord-est de la mégapole à côté des hindous, est maintenant contraint de fuir ce quartier et a affirmé que sa boutique avait été incendiée et ses biens pillés. Il est maintenant en fuite avec toutes les familles musulmanes de ce quartier. 
 
« L'incendie des maisons et des magasins des musulmans a été planifié par des hindous extrémistes soutenus par le parti au pouvoir qui avaient installé des drapeaux orange sur les maisons et les magasins des musulmans, avant de lancer leurs attaques », a-t-il dit.  
روایت الجزیره از درد و رنج مسلمانان هند / گزارش 
Selon des journalistes qui l’ont visité, ce quartier musulman est devenu une ville fantôme encerclée par la police indienne pour cacher les dommages physiques et matériels que les hindous ont infligés aux musulmans et les corps brûlés entassés à l'intérieur des bâtiments.
 
Les médias ont également publié des images de l’attaque de la mosquée avec des capsules de gaz, qui a complètement brûlé tandis que le temple hindou n'a subi aucun dommage. 
روایت الجزیره از درد و رنج مسلمانان هند / گزارش 
La police de New Delhi est accusée d’avoir soutenu l'agression extrémiste hindoue contre les musulmans, d'avoir facilité l'entrée des hindous dans le quartier musulman et de les avoir aidés à poursuivre leurs violences. 
 
Selon le témoignage de musulmans vivant dans la région, la police indienne pendant 9 heures, n'a pas répondu aux appels d’urgence et aux demandes de secours des habitants de ce quartier, et les musulmans n'ont eu aucun recours possible au niveau juridique. 
روایت الجزیره از درد و رنج مسلمانان هند / گزارش 
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: