8:37 - March 18, 2020
Code de l'info: 3472306
Téhéran(IQNA)-Par leurs missiles Fater-1, les combattants yéménites ont repoussé les avions de chasse de la coalition saoudienne qui survolaient la ville de Sirwah, dans la province de Maarib.
Le mardi 17 mars, le commandant des Forces armées yéménites Mahdi al-Machat a fait part d’une opération au cours de laquelle les chasseurs de la coalition saoudienne ont été repoussés en plein vol au-dessus de la ville de Sirwah.
 
« La DCA yéménite a réussi, aujourd’hui à l’aube, à faire reculer des F-15 de la coalition saoudienne avant qu’ils ne puissent mener des frappes aériennes. L’opération a été accomplie grâce aux missiles Fater-1 », a déclaré Mahdi al-Machat, cité par la chaîne de télévision al-Masirah.
 
Le ciel du Yémen n’est plus sûr pour les avions de combat de la coalition saoudienne depuis la mise en service des systèmes de défense antiaériens yéménites.
 
La DCA yéménite a contraint, pendant les derniers jours, des F-15 et des F-16 de la coalition, qui survolaient la province d’al-Jawf, de quitter l’espace aérien du Yémen.
 
La DCA yéménite a contraint, pendant les derniers jours, des F-15 et des F-16 de la coalition qui survolaient la province d’al-Jawf, de quitter l’espace aérien du Yémen.
 
Sur le terrain, l’armée et les Comités populaires du Yémen ont pris le contrôle de la plus grande base militaire de la coalition saoudienne à Maarib.
 
L’armée yéménite et les Comités populaires, liés à Ansarallah, ont pris, mardi 17 mars, le contrôle de la base militaire de Kawfal à Maarib, la plus grande base militaire de la coalition saoudienne dans cette région.
 
« Le camp militaire de Kawfal est tombé suite aux opérations de l’armée yéménite depuis trois directions », reconnaissent les médias liés au gouvernement démissionnaire yéménite.
 
Par ailleurs, l’armée et les Comités populaires du Yémen sont arrivés à trois kilomètres de Maarib. D’intenses affrontements ont éclaté dans cette région.
 
Dans le même temps, l’armée yéménite et les Comités populaires ont lancé une opération d’envergure contre les positions des mercenaires à la solde de l’Arabie saoudite à Qaniya, dans la province d’al-Bayda, au sud-ouest de Maarib. Si ces positions tombent aux mains des combattants yéménites, Maarib sera assiégé depuis le Nord, l’Ouest et le Sud.      
 
Martin Griffiths, émissaire des Nations unies pour le Yémen, s’est rendu, la semaine dernière, à Sanaa pour convaincre les Yéménites de suspendre leur percée vers Maarib, mais le président du Conseil politique suprême du Yémen, Mahdi al-Machat, a refusé de le rencontrer pour ainsi faire preuve de la volonté ferme de Sanaa de libérer Maarib. Maarib reste la dernière et la plus importante région étant sous le contrôle des mercenaires de la coalition.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: