11:48 - March 30, 2020
Code de l'info: 3472407
Téhéran(IQNA)-Le calendrier de retrait des États-Unis est devenu un problème dans les relations entre Washington et Bagdad. La décision du Parlement irakien et la réticence du président Donald Trump à rester dans ce pays, ont plus que jamais incité au retrait complet de l'armée américaine.
De nombreux Américains pensent qu'après la chute de Saddam Hussein, suite à l'invasion de l'Irak par les États-Unis, la présence des troupes américaines est inutile et coûteuse.
 
Dan Caldwell, un vétéran de la guerre en Irak, dans un article pour American Newsweek, a demandé le retrait des militaires américains d'Irak.
 
« Dans la nuit du 7 janvier, mon téléphone portable a annoncé que des Américains en Irak, avaient​​été attaqués par des missiles iraniens, à la base aérienne d'Ein al-Assad, où je servais il y a plus de 11 ans.
 
Au début, j'ai prié pour que les soldats de la base aérienne arrêtent les missiles puis je me suis mis en colère. En colère contre le fait que les Américains soient encore en danger après 17 ans de guerre inutile et en raison du refus de nos dirigeants d'accepter que nous avons perdu la guerre en Irak.
 
Il est temps que les États-Unis quittent ce pays. Le renversement du régime de Saddam a renversé la dictature et a été une nette victoire pour l’Iran qui était le principal rival de l'Irak à l'époque.
 
Les réalités politiques de la région ont été ignorées au profit d'un faux idéalisme qui croyait fermement que la suppression de Saddam installerait la démocratie et la prospérité au Moyen-Orient.
 
Tout ce que nous avons fait depuis 2003, était un effort pour réduire les conséquences de l'invasion de l'Irak. Alors que la plupart des spécialistes de politique étrangère et des responsables américains admettent que l'invasion en mars 2003 en Irak, était une erreur, certains continuent de défendre la guerre en faisant de fausses déclarations.
 
Ils prétendent que nous étions "victorieux" avec l'afflux de troupes américaines entre 2007 et 2009, mais que cette victoire a été annulée lorsque le président Barack Obama a retiré son armée d'Irak en 2011. Ce récit ignore le fait que cette « victoire » n’a pas mis fin aux conflits sectaires. Les profondes tensions entre les différents groupes en Irak et la guerre civile syrienne - et non le retrait des troupes américaines - ont conduit à l'émergence de l'EI.
 
Aujourd'hui, les troupes américaines en Irak n'ont aucun objectif clair. Le parlement irakien nous a récemment demandé de partir. Nos troupes en Irak sont des cibles pour Daesh et les forces alliées à l'Iran (le Front de résistance) qui cherchent à se venger des forces américaines.
 
Trump doit retirer toutes nos troupes d'Irak, c’est une chose que veulent près de 70% des Américains. Comme la plupart des vétérans de cette guerre, je pense que la guerre en Irak, a été une erreur étant donné ses conséquences catastrophiques pour le pays que j'avais juré de défendre. Après 17 ans, il est temps de corriger cette erreur et de ramener nos troupes à la maison », a-t-il dit.

3886311

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: