5:47 - June 28, 2020
Code de l'info: 3473267
Téhéran(IQNA)-En Grèce, les responsables de l’un des plus anciens lieux de prière pour les musulmans d’Athènes ont reçu ordre du ministère de l’Education et des Affaires religieuses de fermer leurs portes aux fidèles, a fait savoir, mardi 23 juin, l’Association musulmane de Grèce.
Situé à 12 kilomètres du centre d'Athènes, près du port du Pirée, l'un des principaux ports de la capitale, ce lieu de culte baptisé Al Andalus était ouvert aux musulmans depuis 1989 et constituait jusqu’ici l’un des rares lieux de rassemblement religieux dédié aux musulmans, faute de mosquées.
 
Le gouvernement, qui a donné 15 jours de préavis avant la fermeture définitive, a évoqué l’absence d’autorisation pour justifier sa décision.
 
« Nous sommes tristes d'annoncer que nous avons reçu un ordre de fermeture pour l'une des plus anciennes salles de prière de la capitale… sans aucune chance de négocier avec le ministère », a fait savoir, dans un communiqué, l’Association musulmane de Grèce, qui considère « cette fermeture inattendue comme un acte symbolique de la part du gouvernement de supprimer l'expression religieuse lorsqu'elle ne provient pas de la religion majoritaire », à savoir l’orthodoxie.
 
« L’objectif du gouvernement doit être d’encourager la pratique visible plutôt que de fermer des lieux de prière populaires qui seront naturellement remplacés par des lieux privés inconnus », clandestins, a-t-elle également déploré.
 
Après des années d’attente, l'ouverture au culte de la première mosquée officielle à Athènes, prête depuis juin 2019, se fait toujours attendre.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: