8:20 - July 07, 2020
Code de l'info: 3473382
Téhéran(IQNA)-Plus de 1 000 personnes ont défilé à Bruxelles, dimanche 5 juillet, contre un arrêt de la Cour constitutionnelle belge.
La décision de la justice belge ne correspond pas à leur vision de la société. Alors, dimanche 5 juillet, quelque 1 200 personnes, selon la police locale, ont défilé à Bruxelles contre un arrêt de la Cour constitutionnelle donnant raison à un établissement d’enseignement supérieur. Celui-ci prévoyait d’interdire à ses étudiants d’arborer des signes marquant une appartenance philosophique ou religieuse, explique le quotidien Le Soir.
 
« Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne »
Parmi les manifestants, dont certains faisaient valoir le slogan « #HijabisFightBack Protest », figuraient beaucoup de femmes en foulard islamique. Certaines scandaient « Pas touche à mon foulard » ou « Pas touche à mes études ». Dans leur viseur, l’arrêt de la Cour constitutionnelle, qui fait suite au règlement d’ordre intérieur de la Haute école Francisco Ferrer de la ville de Bruxelles, lequel interdit donc les signes d’appartenance philosophique ou religieuse.
 
Hajare Boujtat, porte-parole du collectif des 100 diplômées, estime que la décision de justice, « sur le papier, ça dit que ce n’est pas discriminatoire, mais dans la réalité, la plupart du temps, ça vise les femmes portant le foulard, même si d’autres minorités peuvent être aussi atteintes. » Et d’ajouter : « Donc, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Ce sont les femmes portant le foulard qui sont plus particulièrement exclues ».
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: